Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Estonie: pas de "justice sommaire" pour les défenseurs du Soldat de bronze (M. Marguelov)

    Russie
    URL courte
    0 110

    Le procès intenté en Estonie aux défenseurs du monument au Soldat libérateur ne doit pas servir de "punition exemplaire", estime le président du comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, Mikhaïl Marguelov.

    MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti. Le procès intenté en Estonie aux défenseurs du monument au Soldat libérateur ne doit pas servir de "punition exemplaire", estime le président du comité des affaires internationales du Conseil de la Fédération, Mikhaïl Marguelov.

    "Ce procès se déroule dans un pays membre de l'Union européenne, et j'espère qu'il sera impartial et ouvert", a-t-il déclaré lundi à RIA Novosti.

    Selon le sénateur, les prévenus (membres du mouvement de jeunes "Veille de nuit") risquent une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison ferme.

    M. Marguelov a souhaité que l'opinion internationale accorde à ce procès autant d'attention qu'elle en avait accordée au transfert du Soldat de bronze.

    "Je considère ce procès comme la suite logique de l'infâme opération engagée par les autorités estoniennes contre le monument et ses défenseurs", a-t-il affirmé.

    Fin avril, les autorités estoniennes ont démonté le monument au Soldat libérateur soviétique, dans le centre de Tallinn, pour le réinstaller dans un cimetière militaire de la ville. Elles y ont également transféré les restes des soldats soviétiques reposant au pied du monument. Ce geste a provoqué des manifestations violentes à Tallinn qui ont fait un mort (un ressortissant russe) et plusieurs dizaines de blessés. Des centaines de personnes ont été arrêtées. La Russie considère le transfert du monument comme un signe de résurgence du nazisme et une offense à la mémoire des millions de combattants morts pendant la Seconde guerre mondiale.

    Lire aussi:

    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    La Russie appelle l’Europe à lutter ensemble contre la résurgence du nazisme
    Diktat de la minorité: la «guerre des monuments» monte en puissance aux USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik