Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    L'écrivain russe et ex-dissident Vassili Axionov hospitalisé à Moscou

    Russie
    URL courte
    0 30 0 0
    MOSCOU, 15 janvier - RIA Novosti. L'écrivain russe Vassili Axionov a été hospitalisé hier, a annoncé un membre de l'établissement médical moscovite dans lequel a été admis l'écrivain, sans donner de détails.

    La station de radio moscovite Echo de Moscou a quant à elle fait savoir que M. Axionov avait été hospitalisé à la suite à une hémorragie cérébrale.

    L'épouse de l'écrivain s'est abstenue de tout commentaire.

    Selon Echo de Moscou, M. Axionov a été admis dans le coma à l'hôpital et se trouve actuellement en réanimation dans le service de cardiologie.

    Vassili Axionov est né le 20 août 1932 à Kazan. Ses parents furent arrêtés en 1937. Sa mère, l�écrivain Evguenia Guinzburg, auteur de Vertige et du Ciel, fut déportée en Sibérie. Ce n�est qu�à seize ans, quittant Kazan pour Magadan, capitale des camps de la Kolyma, il la retrouvera le 9 octobre 1948.

    Après avoir terminé la faculté de Médecine de Leningrad, il a exercé la profession de médecin dans le Grand Nord, en Carélie, dans le port de Leningrad et à l'hôpital pour tuberculeux de Moscou.

    Les premiers récits d'Axionov sont publiés dans le journal Iounost en 1958. En 1975, il écrit son premier roman Une brûlure, et en 1979 L'île de Crimée, tous deux interdits par la censure.

    En 1979, il devient l'un des rédacteurs de l'almanach littéraire clandestin Metropol, qui aidait les écrivains non-conformistes de l'époque.

    En 1980, il émigre aux Etats-Unis, où il enseigne la littérature russe à l'université.

    En 1989, il revient en visite en Russie, puis publie Une Saga moscovite, son plus célèbre roman.

    En 2002, il s'installe à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

    En 2007 il publie son dernier roman, Les Terres rares.

    Lire aussi:

    Trump et le «bouton nucléaire»: plus terrible que les films d'horreur de King
    Une lettre du prix Nobel de littérature Boris Pasternak mis en vente pour 3.800 EUR
    La justice espagnole remet en liberté l’écrivain allemand Dogan Akhanli
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik