Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    British Council: les diplomates russes et britanniques examinent le problème

    Russie
    URL courte
    0 1 0 0

    Le chef adjoint de la diplomatie britannique Peter Ricketts s'est entretenu mercredi avec l'ambassadeur russe à Londres Iouri Fedotov de la situation autour du British Council (BC) en Russie, a indiqué le ministre britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth David Miliband.

    LONDRES, 16 janvier - RIA Novosti. Le chef adjoint de la diplomatie britannique Peter Ricketts s'est entretenu mercredi avec l'ambassadeur russe à Londres Iouri Fedotov de la situation autour du British Council (BC) en Russie, a indiqué le ministre britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth David Miliband.

    M. Miliband a également déclaré son intention de rencontrer prochainement le directeur général du British Council Martin Davidson.

    Selon le chef de la diplomatie britannique, la position de Londres est explicite et se résume en trois points: la coopération culturelle entre la Grande-Bretagne et la Russie doit se poursuivre, les activités du British Council en Russie sont tout à fait conformes aux normes de la législation russe et internationale, toutes les accusations à l'endroit des collaborateurs du British Council sont gratuites.

    Les représentations régionales du British Council en Russie auraient dû suspendre leurs activités au 1er janvier dernier, faute de base juridique règlementaire devant régir les activités du BC dans le pays. Elles ont néanmoins repris leurs activités après les fêtes de fin d'année. Moscou considère la reprise du fonctionnement des bureaux régionaux du British Council comme une provocation, visant à aggraver la tension dans les relations bilatérales, a fait savoir antérieurement le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    "Nos appels n'ayant pas été entendus, la partie russe est obligée d'adopter certaines mesures administratives et juridiques conformément à la législation russe et à la pratique internationale", a indiqué récemment un communique du Département de l'Information et de la Presse du MID.

    Ainsi, des procédures appropriées seront immédiatement engagées afin de percevoir les arriérés d'impôts du bureau du BC à Saint-Pétersbourg. Qui plus est, la partie russe ne délivrera pas de visas aux nouveaux collaborateurs se rendant en poste dans les consulats généraux de Grande-Bretagne à Saint-Pétersbourg et à Ekaterinbourg pour assurer les activités du British Council et ne prolongera pas l'accréditation à ceux qui s'y trouvent déjà.

    "Si, le British Council poursuit ses activités en régions, la partie russe se réserve le droit d'adopter des mesures supplémentaires, y compris à l'égard du bureau du British Council à Moscou", dit le document.

    Lire aussi:

    Un trésor retrouvé dans un piano au Royaume-Uni
    «Ici, il n’y a pas d’Ovni» mais une enveloppe «secrète»
    Deux chasseurs britanniques décollent en urgence d’une base écossaise
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik