Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    British Council: les bureaux d'Ekaterinbourg et de Saint-Pétersbourg suspendent leur activité

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0

    Les bureaux du British Council (BC) d'Ekaterinbourg et de Saint-Pétersbourg ont pratiquement mis un terme à leur activité, rapporte le correspondant sur place de RIA Novosti.

    SAINT-PETERSBOURG, 17 janvier - RIA Novosti. Les bureaux du British Council (BC) d'Ekaterinbourg et de Saint-Pétersbourg ont pratiquement mis un terme à leur activité, rapporte le correspondant sur place de RIA Novosti.

    A Ekaterinbourg, la plaque de l'organisation a été retirée du mur du bâtiment du consulat général britannique. Des vigiles postés à l'entrée du bâtiment ne laissent entrer personne. Aucun avis n'a été affiché sur la porte d'entrée, et le BC est injoignable par téléphone.

    Le bureau pétersbourgeois du BC est fermé aujourd'hui jeudi, rapporte le correspondant de RIA Novosti. Les employés de l'institution, de nationalité russe, ont été convoqués pour entretien avec les autorités locales.

    Un tableau suspendu à l'entrée indique que "Par décision des autorités russes le bureau est fermé, aucune reprise d'activité n'est envisagée prochainement".

    Le consulat général britannique de Saint-Pétersbourg a confirmé à RIA Novosti la fermeture du bureau du BC, tout en espérant qu'il pourra reprendre ses fonctions dans la journée.

    "Les autorités russes sont responsables de la fermeture. Une déclaration du BC à ce sujet faite à Londres à 14 heures", a déclaré le porte-parole du BC pétersbourgeois Stephen Kinnok.

    Mercredi, différents médias ont annoncé que M. Kinnok avait été arrêté le 15 janvier pour infraction au code de la route.

    "L'employé du BC a été officiellement arrêté pour conduite en état d'ivresse. C'est faux: il n'avait bu qu'un verre de vin, ce qui est en dessous de la norme tolérée par la législation russe", lit-on dans un communiqué du consulat britannique de Saint-Pétersbourg.

    Les bureaux régionaux du British Council devaient fermer le 1er janvier, faute de normes réglementant les activités du BC en Russie. Or, ils ont repris leur travail après les fêtes de fin d'année.

    Londres affirme que l'activité du BC en Russie est conforme aux normes russes et internationales. Moscou considère la reprise du fonctionnement des bureaux régionaux du British Council comme une provocation visant à aggraver la tension dans les relations bilatérales, a fait savoir antérieurement le ministère russe des Affaires étrangères (MID). Le MID a également fait savoir qu'il ne renouvellerait pas les visas des travailleurs invités par le BC dans ces villes.

    Le gouverneur de la région de Sverdlovsk (Ekaterinbourg) Edouard Rossel a annoncé que la demande du MID de mettre un terme a l'activité des antennes régionales du BC était parfaitement justifiée.

    "L'activité du BC en Russie n'est actuellement réglementée par aucun texte juridique", a déclaré M. Rossel.

    Lire aussi:

    Riyad: la visite du roi de l’Arabie saoudite en Russie sera «historique»
    Expulsion d’Ukraine d’un journaliste de RIA Novosti: une «forme insidieuse de censure»
    Cinq villes russes sont déjà prêtes à accueillir le Mondial 2018
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik