Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Statut du Kosovo: pas une affaire de foi (porte-parole des Musulmans russes)

    Russie
    URL courte
    Statut du Kosovo (2007) (365)
    0 1 0 0

    Les représentants de la communauté musulmane russe estiment que les événements relatifs à l'indépendance du Kosovo ne sont pas liés à l'islam, et soutiennent la position de la diplomatie russe sur ce dossier.

    MOSCOU, 19 janvier - RIA Novosti. Les représentants de la communauté musulmane russe estiment que les événements relatifs à l'indépendance du Kosovo ne sont pas liés à l'islam, et soutiennent la position de la diplomatie russe sur ce dossier.

    "Dernièrement, différents médias traitant les événements serbes affirment que la partition de ce pays serait due à un courant islamiste ou à des forces radicales musulmanes, visiblement parce que les Albanais sont de confession islamique. La religion n'a rien à voir avec les événements en cours. L'islam appelle les musulmans à vivre dans la paix et la concorde avec leurs frères d'autres religions", a déclaré le chef du Département international du Conseil des muftis de Russie, Rouchan Abbiassov.

    Le représentant du Centre de coordination des musulmans du Caucase du Nord à Moscou, Chafig Pchikhatchev, a quant à lui fait savoir que le monde islamique ne s'impliquerait pas dans les événements du Kosovo.

    "Les événements qui ont le lieu sur le territoire de l'ex-Yougoslavie relèvent de la politique intérieure de ces Etats. Cela ne concerne pas les responsables religieux", a-t-il indiqué.

    Le mufti a souligné que la Russie était opposée à la déclaration unilatérale de l'indépendance du Kosovo, qualifiée par le président russe Vladimir Poutine d'"immorale et illégale".

    "Vladimir Poutine a également souligné que les négociations devaient se poursuivre jusqu'à ce qu'un compromis arrangeant la population albanaise et serbe du Kosovo soit atteint. Nous soutenons sans réserve la position de Vladimir Poutine", ont souligné les représentants de la communauté musulmane de Russie.

    Dossier:
    Statut du Kosovo (2007) (365)

    Lire aussi:

    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Pourquoi ce qui a été autorisé pour le Kosovo ne l’est-il pas pour la Catalogne?
    Le Kosovo, premier «exportateur» de terroristes européens au Moyen-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik