Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Nationalisme en Russie: la police moscovite arrête 20 Caucasiens et évite un affrontement

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. La police moscovite a arrêté plus de 20 citoyens arméniens et azerbaïdjanais qui étaient prêts à affronter des jeunes nationalistes russes, a appris RIA Novosti de source policière.

    Selon le porte-parole de la police du sud-ouest de la ville, la police a appris lundi vers 18h que plusieurs dizaines de jeunes ressortissants du Caucase semaient le désordre et importunaient les passants dans les rues d'un quartier.

    Plusieurs patrouilles de police se sont rendues sur les lieux de l'incident, arrêtant plus de 20 Caucasiens avant de les emmener au commissariat.

    Une contravention pour petite délinquance (article 20.1 du Code civil) a été dressée à l'encontre des jeunes.

    "Comme l'ont établi les policiers, les personnes arrêtées sur l'avenue Riazan souhaitaient se rendre au club Estakada, afin de chercher querelle à des jeunes à tendance nationaliste. L'établissement était cependant fermé pour travaux. Les jeunes gens ont donc emprunté l'avenue Riazan et se sont mis à semer le désordre", a poursuivi le porte-parole.

    En outre, la chaîne télévisée azerbaïdjanaise Lider a annoncé que la police moscovite avait empêché des affrontements massifs qui auraient pu mettre aux prises 300 Azerbaïdjanais et Arméniens.

    Selon la chaîne, le conflit a failli éclater à la suite d'une dispute sur Internet entre des étudiants ayant des convictions opposées sur le conflit du Haut-Karabakh, une enclave à majorité arménienne en territoire azerbaïdjanais.

    Lire aussi:

    Pilonnages de localités dans le Haut-Karabagh, deux civils tués et plusieurs blessés
    Haut-Karabakh: l'armée azerbaïdjanaise pilonne l'armée arménienne
    Nouvelle escalade des tensions au Haut-Karabakh
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik