Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Racisme en Russie: diminution du nombre des cas d'antisémitisme en 2007 (Fédération des communautés juives)

    Russie
    URL courte
    0 2 0 0
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. Les cas d'antisémitisme ont baissé l'an dernier dans le pays mais la xénophobie reste forte au sein de la société russe, estime le président de la Fédération des communautés juives de Russie (FEOR), Alexandre Boroda.

    "La FEOR dont un département spécial est chargé d'enregistrer les cas d'antisémitisme a constaté l'an dernier leur diminution par rapport à 2006", peut-on lire dans la déclaration de M. Boroda dont le texte est parvenu à RIA Novosti mardi.

    Dans le même temps, la FEOR exprime ses craintes face à "l'état moral de la société" car, conformément aux statistiques de l'Intérieur, le nombre de crimes xénophobes en Russie a augmenté de plusieurs fois ces quatre dernières années.

    "Nous estimons que les Juifs font moins fréquemment l'objet d'attaques xénophobes mais il est évident pour nous que la situation dans ce domaine laisse à désirer", a noté le président de la FEOR.

    Selon lui, "nous ne pouvons nous réjouir de ce que la haine envers les Juifs a été remplacée dans la conscience d'une certaine partie de la société par la haine envers d'autres groupes ethniques".

    En 2007, la FEOR a enregistré 16 articles antisémites dans la presse (22 en 2006), 34 menaces (37 en 2006), 5 cas de violence (11 en 2006), 11 attaques contre les synagogues et les centres communautaires (20 en 2006), 25 cas de graffitis à caractère antisémite (40 en 2006).

    A l'initiative de la Fédération, il a été intenté 9 actions publiques pour antisémitisme (-11), deux condamnations ont été prononcées (7 en 2006).

    Lire aussi:

    En Allemagne, l'antisémitisme croissant chez les musulmans inquiète les Juifs
    Antisémitisme: la violence physique cède la place aux agressions en ligne
    Les violences antisémites en baisse en 2016, la France championne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik