Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le futur président russe sera confronté au reflux des capitaux (président de RAO EES)

    Russie
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 25 janvier - RIA Novosti. Le président qui sera élu en mars prochain devra gérer le problème du reflux des capitaux, qui constitue une des principales menaces pesant actuellement sur la Russie, estime Anatoli Tchoubaïs, le patron de la société russe "Systèmes énergétiques unifiés" (RAO EES).

    "Ce thème est en passe devenir le plus gros problème auquel nous ayons jamais été confrontés. Et le futur président russe devra y faire face", a-t-il annoncé à la chaîne satellitaire Russia Today depuis Davos, en Suisse, où se tient actuellement le Forum économique mondial.

    Selon M. Tchoubaïs, "le pays bénéficie actuellement d'un afflux d'investissements étrangers, mais il existe un risque réel de reflux ultérieur".

    M. Tchoubaïs considère également que "le passage d'un solde commercial positif à l'équilibre des importations et des exportations sera rapide".

    "Le solde commercial et le reflux des capitaux sont des facteurs susceptibles d'avoir des conséquences sérieuses sur l'ensemble de l'économie russe au cours des quatre prochaines années", a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Pétrole brut: les contrats à terme libellés en yuans dévaloriseront le dollar
    Lavrov confirme la participation de Macron au SPIEF 2018
    Moody's abaisse la note de la dette chinoise au niveau du Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik