Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Nouveau traité START: signature d'ici la fin 2009 (source)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    Le nouveaux traité sur la réduction des armements offensifs russes et américains pourrait être adopté avant la fin 2009, a annoncé à RIA Novosti une source interne au Kremlin.

    SOTCHI (Sud), 5 avril - RIA Novosti. Le nouveaux traité sur la réduction des armements offensifs russes et américains pourrait être adopté avant la fin 2009, a annoncé à RIA Novosti une source interne au Kremlin.

    "Nous estimons que le nombre des ogives stockées doit être nettement défini et faire l'objet d'un accord juridique: tout alors sera transparent et compréhensible. Mais ils (Etats-Unis) n'y sont pas prêts, nous continuons donc de travailler. Si nous redoublons d'efforts, le document pourrait prendre une forme juridique avant la fin 2009", a indiqué la source.

    Les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et George Bush, ont convenu, lors de leur rencontre de Kennebunkport, en juillet 2007, que la Russie et les Etats-Unis commenceraient à travailler sur le nouvel accord destiné à remplacer le Traité START qui expire en 2009.

    Le traité START entre l'URSS et les Etats-Unis a été signé en juillet 1991 et est entré en vigueur en décembre 1994. Il expire le 5 décembre 2009. Le Traité impose des limites égales au nombre d'ogives et aux vecteurs, ainsi qu'au poids des missiles stratégiques.

    La Russie et les Etats-Unis sont en négociations sur le nouveau traité appelé à remplacer le Traité START.

    En prévision de la rencontre Poutine-Bush à Sotchi, l'assistant du président russe, Sergueï Prikhodko, a annoncé aux journalistes que les deux pays avaient des désaccords à son sujet.

    "Les parties ont convenu que le nouveau traité conserverait tout ce qu'il y a d'utile et d'indispensable dans le Traité START. Conscients de ce fait, nous poursuivrons notre travail, bien que, pour rapprocher nos positions, il reste encore beaucoup à faire", a indiqué le responsable de la présidence russe.

    Les positions de la Russie et des Etats-Unis divergent sur les clauses fondamentales du futur accord.

    "Les Américains veulent que tout se résume à la prorogation du Traité de Moscou de 2002 et qu'il faut se contenter de l'assortir de mesures de confiance. Ils cherchent à imposer des restrictions aux "ogives opérationnelles" uniquement, autrement dit celles qui sont montées sur les lanceurs", a expliqué l'assistant présidentiel.

    Ainsi, les ogives et les lanceurs entreposés demeureront en dehors du champ juridique de la future entente, selon lui.

    "Nous n'avons jamais accepté cette approche. Pour élaborer l'accord qui viendra remplacer le Traité START, il faut que les Américains acceptent des compromis réels. Ores, nous ne les voyons toujours pas", a ajouté l'assistant présidentiel.

    Dans le même temps, il a qualifié de positif le fait que Washington "confirme sa volonté de rendre exécutoire le futur accord qui viendra remplacer le Traité START".

    A la fin de janvier 2008, le vice-président du comité des affaires internationales du sénat américain, le républicain Richard Lugar a annoncé que l'administration Bush avait changé de position suite à l'expiration prochaine du Traité START-1 et qu'elle était maintenant d'accord pour s'entendre avec la Russie sur un régime exécutoire en matière de contrôle des armements nucléaires.

    De l'avis du sénateur américain, les parties doivent "franchir la ligne d'arrivée et achever leurs négociations pour ne pas interrompre l'action du Traité START-1".

    Le sénateur a aussi souligné que les Etats-Unis et la Russie sont les deux principaux acteurs dans la sphère de la non-prolifération et du contrôle des armements et que, malgré la rhétorique de ces derniers mois, ces pays ont besoin l'un de l'autre et qu'ils doivent coopérer.

    Lire aussi:

    Moscou: le sort du traité sur les armes nucléaires dépend des USA
    Contrôle des armes nucléaires: ses jours sont-ils comptés?
    La Défense russe commente les résultats du sommet Trump-Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik