Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Défense: aucune réduction des crédits militaires (Koudrine)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    La Russie doit élever l'efficacité de ses dépenses budgétaires mais pas au détriment des volets prioritaires, en particulier celui de la défense nationale, pour garantir la parité nucléaire dans le monde, a déclaré mercredi le vice-premier ministre et ministre des Finances, Alexeï Koudrine.

    MOSCOU, 25 juin - RIA Novosti. La Russie doit élever l'efficacité de ses dépenses budgétaires mais pas au détriment des volets prioritaires, en particulier celui de la défense nationale, pour garantir la parité nucléaire dans le monde, a déclaré mercredi le vice-premier ministre et ministre des Finances, Alexeï Koudrine.

    "Cette amélioration de la dépense des ressources budgétaires est nécessaire. Une économie de 20% permet d'économiser sur le PIB. Ce résultat pourrait être obtenu en quelques années", a estimé le ministre intervenant à une réunion de l'Union des industriels et entrepreneurs de Russie.

    "La Russie est l'unique pays au monde ayant une parité nucléaire avec les Etats-Unis, il faut bien s'en rendre compte", a souligné M. Koudrine.

    "Autrement dit, aucun pays du monde, ni la France ni la Chine, ne peut garantir cette parité. Quant à nous, nous le faisons. Et aucune guerre nucléaire ne commencera tant que nous préservons cette parité", a estimé le vice-premier ministre russe, ajoutant que "la mission de la Russie consiste à assumer cette charge". Selon lui, près de 30% des ressources budgétaires sont destinés à financer la défense et la protection de l'ordre public.

    D'autre part, l'Etat projette d'augmenter les dépenses pour la Santé publique, en les portant de 4% à 6% du PIB, ainsi que pour l'éducation, la recherche et les retraites.

    Il n'est pas normal que la retraite moyenne soit quatre fois moins élevée que le salaire moyen, a rappelé M. Koudrine. Autrement dit, une fois en retraite, on sent son niveau de vie baisser brusquement, a-t-il ajouté.

    Côté éducation, le budget doit prévoir les ressources pour la création d'un réseau de dix universités fédérales, a indiqué M. Koudrine.

    Lire aussi:

    Russie: l'ex-ministre des Finances dévoile son potentiel de réformateur
    Qui est Alexeï Koudrine, le nouveau chef de la Cour des comptes russe?
    La Russie veut «cimenter» l’équilibre nucléaire, selon le Kremlin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik