Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Ossétie du Sud: Moscou lance une enquête judiciaire pour "génocide"

    Russie
    URL courte
    Conflit osséto-géorgien (190)
    0 0 0

    Le Parquet général russe a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête judiciaire pour "génocide" en vue d'élucider les meurtres de ressortissants russes en Ossétie du Sud, en conflit avec la Géorgie.

    TSKHINVALI, 14 août - RIA Novosti. Le Parquet général russe a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête judiciaire pour "génocide" en vue d'élucider les meurtres de ressortissants russes en Ossétie du Sud, en conflit avec la Géorgie.

    "Compte tenu des informations recueillies sur les actes commis par les forces armées géorgiennes en vue d'exterminer les ressortissants russes, résidant en Ossétie du Sud et d'origine ethnique ossète, au moyen de meurtres et de lésions corporelles intentionnelles graves, une action pénale a été intentée pour génocide en vertu de l'article 357 du Code pénal russe", a déclaré un porte-parole du Comité d'enquête auprès du Parquet général.

    Une centaine d'enquêteurs russes sont actuellement à pied d'oeuvre à Tskhinvali pour élucider la mort massive de civils et de soldats des forces russes de maintien de la paix.

    L'armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 août dernier en Ossétie du Sud, une des deux républiques sécessionnistes qui revendiquent leur indépendance par rapport à la Géorgie. Elle a pilonné Tskhinvali, la capitale, à coups de lance-roquettes multiples Grad, détruisant la ville et tuant au moins 1.600 civils selon les estimations russes. La Russie a riposté par une opération militaire de grande envergure visant à contraindre la Géorgie à la paix, que certains responsables politiques occidentaux ont qualifiée d'usage disproportionné de la force armée.

    Dimanche dernier, le président russe Dmitri Medvedev a chargé le Parquet général de recueillir les pièces à conviction liées aux crimes commis en Ossétie du Sud, accusant la Géorgie de "génocide" vis-à-vis de la république autoproclamée. La Russie a également proposé de créer un tribunal international en vue de châtier les auteurs de la "catastrophe humanitaire" de Tskhinvali.

    Dossier:
    Conflit osséto-géorgien (190)

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    La Syrie et l'Ossétie du Sud établissent des relations diplomatiques
    «Si l'Occident avait dit stop à Saakachvili, la guerre n'aurait pas eu lieu»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik