Ecoutez Radio Sputnik
    Sous-marin nucléaire russe K-18 Karelia

    K-18 Karelia: mise à l'eau du sous-marin nucléaire modernisé

    © Sputnik . Mikhail Fomichev
    Russie
    URL courte
    0 0 0

    Le sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) K-18 Karelia, du projet 667 BDRM, a été mis à l'eau samedi matin au chantier naval Zvezdotchka de Severodvinsk (nord) où il était en cours de modernisation, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole de l'entreprise.

    "Des représentants de la Marine russe, de l'administration d'Arkhangelsk et de la république de Carélie, ainsi que les employés de l'entreprise et leurs familles participaient à la cérémonie officielle", a-t-il déclaré, ajoutant que la modernisation était achevée à 71%.

    Le Karelia est le cinquième sous-marin à être modernisé par l'entreprise Zvezdotchka après le K-51 Verkhotourié, le K-84 Ekaterinbourg, le K-114 Toula et le K-117 Briansk.

    En modernisation depuis 2004, il sera équipé de missiles RSM-54 Sineva. Au total, plus d'une centaine de modifications et d'améliorations ont été réalisées. L'engin est désormais moins bruyant, son système de détection des sous-marins ennemis est plus efficace, et sa sécurité nucléaire a été accrue.

    "Les SNLE du projet 667BDRM constituent le fer de lance de la triade nucléaire (bombardiers stratégiques, missiles intercontinentaux et missiles balistiques sous-marins). Suite à sa modernisation, il continuera d'accomplir ses missions de combat pendant 10 ans supplémentaires", a indiqué le service de presse.

    Lire aussi:

    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Tags:
    sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE), RSM-54 Sineva, K-84 Ekaterinbourg, K-51 Verkhotourié, K-117 Briansk, K-114 Toula, Projet 667 BDRM Delphin, K-18 Karelia, Chantiers navals Zvezdotchka, Severodvinsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik