Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Russie-Serbie: signature d'un accord pétrogazier le 17 décembre à Moscou (source)

    Russie
    URL courte
    0 10
    BELGRADE, 11 décembre - RIA Novosti. Une délégation serbe conduite par le président serbe Boris Tadic arrivera à Moscou le 17 décembre prochain pour y signer un accord pétrogazier, a indiqué à RIA Novosti une source diplomatique à Belgrade.

    "Une délégation serbe se rendra à Moscou le 17 décembre. Elle aura à sa tête le président Tadic", a-t-elle déclaré.

    L'accord portera sur l'achat par Gazprom Neft de 51% des actions de Naftna Industrija Srbije (NIS), principale compagnie pétrolière serbe, sur la construction du tronçon serbe du gazoduc South Stream, et sur l'aménagement d'un stockage souterrain de gaz (SSG), d'après la source.

    Le 25 janvier dernier, la Russie et la Serbie ont signé un accord sur la mise en place d'un tronçon de 400 km du réseau de transport South Stream, destiné à acheminer du gaz naturel russe vers les Balkans. L'accord prévoyait également l'aménagement d'un SSG à Banacki Dvor. Le même jour, Gazprom Neft et Naftna Industrija Srbije ont signé un protocole sur l'acquisition prochaine par la compagnie russe de 51% des actions de NIS pour un coût de 400 millions d'euros et l'investissement d'au moins 500 millions d'euros dans la modernisation de l'entreprise serbe.

    Les détails des accords n'avaient pas été discutés au moment de la signature en janvier. Si les négociations ont été rapides sur South Stream et Banacki Dvor, le cas de NIS a pour sa part soulevé plus de questions. La partie serbe souhaitait revoir à la hausse le prix des 51% des actions de l'entreprise. Des négociations ont été engagées ces derniers mois, qui devraient prendre fin le 31 décembre 2008.

    Le 5 décembre, le président de Gazprom Alexeï Miller a affirmé, après des négociations avec le président serbe, que des ententes avaient été atteintes sur les trois points de l'accord intergouvernemental. Il ne reste plus, selon lui, qu'à s'entendre sur des questions techniques concernant NIS.

    Lire aussi:

    Les USA vont-ils «espionner» l’Europe depuis la Serbie?
    Un hélicoptère Mi-8 russe lutte contre des incendies de forêt en Serbie
    Les MiG-29, cadeau russe à la Serbie, bientôt au service des Forces armées serbes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik