Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Moscou et Minsk déclarent la guerre du lait (Nezavissimaïa gazeta)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 9 juin - RIA Novosti. Alors que les médias regorgent de commentaires d'experts confirmant l'interdiction des exportations des produits laitiers biélorusses en Russie, les autorités biélorusses préfèrent faire comme si de rien n'était, lit-on mardi dans le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    La chef des services sanitaires de Biélorussie Valentina Katchan souligne que l'ensemble des entreprises prévoyant de livrer des produits laitiers à la Russie ont déjà obtenu toutes les autorisations nécessaires. "Les 500 articles en question ne sont guère exportés en Russie", explique-t-elle au sujet des produits interdits par Moscou.

    "Personne n'ose annoncer la mauvaise nouvelle", commente Leonid Zaïko, chef du centre d'analyse biélorusse Strateguia. "Ce ne sont que le rebut de notre opposition et M. Koudrine qui disent du mal de l'économie biélorusse", plaisante l'expert en rappelant une récente déclaration du président Alexandre Loukachenko en riposte au ministre russe des Finances qui s'est permis de douter de la stabilité de l'économie du pays.

    Selon M. Zaïko, il existe en effet un problème très sérieux. "Les 118 régions biélorusses possèdent des laiteries qui achètent directement des produits des kolkhozes et des sovkhozes, ce qui concerne 30% de la population du pays. La réduction forcée de la production les met dans une situation de pression financière", affirme-t-il. Plus de 80% des exportations laitières biélorusses sont, selon lui, orientés vers la Russie. L'année dernière, ces livraisons ont rapporté aux pays près d'un milliard de dollars, rappelle-t-il. 

    M. Zaïko considère la volonté des Russes de protéger leur marché comme une démarche tout à fait logique. Les exportations biélorusses de lait et de produits laitiers en Russie ont augmenté de 37% en volumes physiques en janvier-février 2009, la hausse n'ayant atteint que 22% l'année dernière. "Il s'agit de presque d'une expansion", estime-t-il. Selon ses évaluations, la production de lait apporte plus de revenus que le raffinage pétrolier, ce qui explique le refus des producteurs russes de céder ce marché à la Biélorussie.

    "Selon mes estimations, un litre de lait pourrait rapporter 1 dollar en Russie, alors que les recettes de la vente d'un litre d'essence ne se chiffrent qu'à 70 cents", résume M. Zaïko.

    Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.        

    Lire aussi:

    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Les finalistes du concours de beauté Miss Biélorussie 2018
    Minsk indigné par l’attitude de la police française à l’égard de son équipe de hockey
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik