Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    La religion de retour dans les écoles et dans l'armée (Kommersant)

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    MOSCOU, 22 juillet - RIA Novosti. Le président Dmitri Medvedev a mis un point final au débat fleuve concernant l'enseignement de la culture religieuse dans les écoles et le retour des aumôniers dans l'armée, note mercredi le quotidien Kommersant.

    Au cours d'une réunion tenue dans sa résidence de Barvikha (région de Moscou), le chef de l'Etat a soutenu ces deux idées. Il n'est cependant pas prévu d'imposer l'enseignement religieux: les écoliers athées étudieront "l'éthique laïque".

    En ouvrant la réunion, Dmitri Medvedev a fait savoir qu'il avait "décidé de soutenir l'idée d'enseigner dans les écoles russes des éléments de la culture religieuse et de l'éthique laïque". Il a également jugé utile de déployer dans les forces armées des aumôniers représentant les confessions traditionnelles russes. Le président a qualifié d'"expérience" l'introduction de disciplines religieuses dans les écoles (à partir du 1er septembre 2009). L'expérience sera organisée dans 18 régions.

    Le Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies Cyrille a souligné le principe de volontariat qui est à la base de l'étude de la culture religieuse. Le Grand rabbin de Russie Berl Lazar s'est dit surtout préoccupé par "les problèmes de la xénophobie et de l'extrémisme", qui doivent être réglés en inoculant aux enfants une bonne compréhension de la culture religieuse. Selon lui, la variante optimale consisterait à apprendre aux écoliers les cultures de différentes confessions.

    Le leader de la fraction du parti LDPR (libéral-démocrates) à la Douma d'Etat (chambre basse du parlement russe) Igor Lebedev a qualifié "d'absolument justes" les initiatives du président Medvedev. Le parti pro-présidentiel Russie unie n'a pas encore réagi à cette décision, mais il est réputé pour ses liens étroits avec l'Eglise orthodoxe russe.

    Le premier vice-président du Parti communiste Ivan Melnikov craint que les popes n'évincent les vrais enseignants des écoles. "Or, nous nous opposons à l'ingérence des institutions ecclésiastiques dans l'activité des institutions laïques", souligne M. Melnikov. Les tentatives d'ingérence sont entreprises depuis les années 1990, et toujours à l'initiative du pouvoir, a pour sa part déclaré Sergueï Ivanenko, membre du parti Iabloko, qui estime que le pouvoir cherche à obtenir ainsi un contrôle supplémentaire sur les citoyens par le biais de l'Eglise.

    Cet article tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Vous croyez que la religion influence les résultats scolaires?
    La Turquie a cessé d'enseigner la théorie de l'évolution à l'école
    En Suède, les écoles musulmanes dans le viseur du ministre de l’Éducation?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik