Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Le brise-glace nucléaire Rossiïa continue sa route vers l'Arctique

    Russie
    URL courte
    Arctique, territoire de dialogue (131)
    0 0 0

    Le brise-glace à propulsion nucléaire Rossiïa, qui a quitté samedi le port de Mourmansk pour l'Arctique afin de mettre en place la station polaire dérivante SP-38 chargée d'étudier le climat de la région, poursuit son expédition.

    Le brise-glace à propulsion nucléaire Rossiïa, qui a quitté samedi le port de Mourmansk pour l'Arctique afin de mettre en place la station polaire dérivante SP-38 (Pôle Nord-38) chargée d'étudier le climat de la région, poursuit son expédition.

    L'expédition est conduite par Artour Tchilingarov, célèbre explorateur et représentant spécial du président russe pour la coopération internationale en Arctique et en Antarctique.

    L'envoyé spécial de RIA Novosti à bord du navire, Alexandre Stelliferovski, continue son blog consacré à l'expédition:

    "Le 4 octobre. J'ai passé le matin à essayer d'envoyer ma vidéo par Internet depuis le pont d'envol de l'hélicoptère, le seul endroit de tout le navire avec une connexion stable via une parabole... Le vent s'est intensifié, et nous avons déjà eu les premières neiges. J'ai les doigts engourdis et ne parviens même pas à remplir le protocole de transmission de données, dont une copie m'a été fournie à Moscou… ce n'est pas du tout comme dans un cybercafé!

    A 11h30, nous sommes à 60 milles (nautiques) du Cap Jelania au nord de l’île Severny de la Nouvelle-Zemble. Demain, l'hélicoptère nous transportera à la station polaire de l'île Vize, qui abrite quatre chercheurs tout le long de l'année. C'est une des 15 stations qui ont survécu dans la région jusqu'à présent. Par le passé, on en dénombrait 100.

    Les deux chiens qui vivent ici depuis l'évacuation de la station SP-37 seront emmenés par hélicoptère sur le Rossiïa et resteront à la SP-38. Ce sont les chiens-employés, - on les paie, littéralement, - qui sont chargés de prévenir les chercheurs de la présence d'un ours blanc et de l'effrayer autant que possible".

    Dossier:
    Arctique, territoire de dialogue (131)

    Lire aussi:

    La Flotte russe du Nord évoque sa présence militaire dans les îles de l'Arctique
    Quels sont ces dispositifs dernier cri que la Russie déploie en Arctique?
    Gros, puissants, rapides… ces brise-glace majestueux qui rendent les pôles plus proches
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik