Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Kalmoukie: le nouveau président entre en fonction

    Russie
    URL courte
    0 0 0

    Le vice-premier ministre kalmouk Alexeï Orlov a succédé à Kirsan Ilioumjinov au poste du président de la république russe de Kalmoukie (sud-ouest de la Russie), que ce dernier avait occupé pendant 17 ans.

    Le vice-premier ministre kalmouk Alexeï Orlov a succédé à Kirsan Ilioumjinov au poste du président de la république russe de Kalmoukie (sud-ouest de la Russie), que ce dernier avait occupé pendant 17 ans.

    "Merci pour votre confiance. Sans exagérer, je veux dire que la république fait aujourd'hui face à de sérieux défis de modernisation de l'économie régionale et de renforcement de la qualité de vie de nos concitoyens. Je suis prêt à déployer toute mes forces, mes connaissances et mon expérience afin d'y parvenir", a déclaré M. Orlov lors de sa cérémonie d'investiture.

    Le parti au pouvoir Russie unie, vainqueur des dernières élections régionales, a présenté en septembre 2010 au président Dmitri Medvedev quatre candidatures pour le fauteuil de chef de région. Le chef de l'Etat russe a choisi celle de M. Orlov, qui a ensuite été approuvée par le parlement régional.

    Alexeï Orlov est né le 9 octobre 1961 dans la ville d'Elista (capitale kalmouke). Il est diplômé de l'Université d'Etat des relations internationales de Moscou (MGIMO). M. Orlov a commencé sa carrière en 1984. Après avoir occupé plusieurs postes de direction, notamment au sein de l'administration régionale, il est nommé en 2003 représentant permanant de la Kalmoukie auprès du président russe et premier vice-premier ministre kalmouk. Alexeï Orlov parle quatre langues étrangères: l'anglais, l'indonésien, le malaisien et l'italien.

    L'ancien chef de cette région majoritairement bouddhiste sur les rives de la mer Caspienne, M. Ilioumjinov, avait annoncé début septembre qu'il quitterait ses fonctions pour se consacrer à la présidence de la Fédération internationale d'échecs (Fide), à laquelle il a été reconduit fin septembre.

    Son départ s'inscrit dans la politique du Kremlin visant à remplacer les dirigeants régionaux issus de l'ère Eltsine.

    Lire aussi:

    Ex-ambassadeur de Russie en France: Trump n’est pas «à la hauteur de nos espérances»
    Poutine nomme Mechkov comme nouvel ambassadeur de Russie en France
    Nomination d’un nouvel ambassadeur de Russie en France, un «signal important» selon Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik