Ecoutez Radio Sputnik
Russie

Russie: l'ombudsman Loukine redoute l'apparition de milices orthodoxes

Russie
URL courte
0700

Le délégué aux droits de l'homme en Russie Vladimir Loukine a exprimé jeudi ses craintes à propos de l'organisation de milices de volontaires orthodoxes dans le pays et a appelé les autorités à se pencher sur ce problème.

Le délégué aux droits de l'homme en Russie Vladimir Loukine a exprimé jeudi ses craintes à propos de l'organisation de milices de volontaires orthodoxes dans le pays et a appelé les autorités à se pencher sur ce problème.

"Je suis profondément préoccupé par ce genre d'initiative (…). C'est une initiative néfaste. J'appelle les autorités à étudier très attentivement cette question", a déclaré l'ombudsman devant les journalistes à Moscou.

Selon le leader du mouvement orthodoxe Sainte Russie Ivan Otrakovski, des milices de volontaires orthodoxes vont bientôt voir le jour à Moscou et dans la région pour protéger les reliques sacrées et les représentants de l'Eglise.

Il a appelle les fidèles à organiser des patrouilles partout en Russie afin de "prendre des mesures appropriées à l'encontre de toute personne coupable d'un acte blasphématoire contre de saintes reliques, d'une offense faite à la foi orthodoxe ou d'une agression contre un serviteur de Dieu".

M.Loukine a rappelé que l'histoire regorgeait d'exemples de groupes luttant contre d'autres en créant des milices, ce qui débouchait finalement sur une guerre civile.

"Seul l'Etat est en droit de recourir à une violence dosée, reposant sur la loi", a souligné l'ombudsman.

Le 21 février 2012, cinq jeunes femmes encagoulées et déguisées ont envahi la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou avec guitares et matériel sonores, et y entament une sorte de prière sous forme de chanson, blasphématoire et grossière (avec des paroles telles que "Sainte Marie mère de Dieu, deviens féministe" ou encore "merde, merde, merde du Seigneur"). Leur "concert" a été filmé et mis en ligne sur le web, provoquant un vif retentissement dans le pays. Ce spectacle a insulté les millions de croyants orthodoxes et de fidèles d'autres religions attachés aux valeurs morales traditionnelles. Les trois jeunes femmes ont été condamnées à deux ans de prison ferme.

 

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres