Russie
URL courte
50915
S'abonner

Le ministre russe de l'Agriculture Alexandre Tkatchev a proposé de détruire à la frontière les denrées alimentaires acheminées vers la Russie en violation de l'embargo. Le président Vladimir Poutine a approuvé cette initiative.

Le ministre a formulé cette proposition vendredi lors d'un entretien avec le chef de l'Etat russe.

"Je profite de l'occasion pour vous demander, ainsi qu'au gouvernement russe de faire tout votre possible pour que nous puissions détruire sur place tous les lots de produits alimentaires qui franchissent illégalement la frontière russe", a déclaré le ministre. Il a expliqué que selon les règles actuellement en vigueur en Russie, la seule manière de traiter les marchandises interdites est de ne pas les laisser entrer dans le pays et de les renvoyer à l'expéditeur.

Vladimir Poutine a accepté l'idée de détruire les denrées visées par l'embargo.

"Je pense que nous pouvons accepter la proposition du ministre. Je demande à l'administration présidentielle et au gouvernement d'étudier cette question avec des juristes et de formuler des décisions ad hoc", a indiqué le chef de l'Etat.

Le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch a fait savoir jeudi que depuis l'instauration de l'embargo sur les importations de denrées provenant de l'Union européenne et des Etats-Unis, 700 à 800 procédures administratives et pénales avaient été engagées en Russie pour tentative de contourner cette interdiction.

En représailles aux sanctions occidentales contre la Russie, Moscou a décrété un embargo sur certains produits alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège. La liste de ces denrées a été publiée le 7 août 2014. Elle comprend notamment les produits laitiers, les viandes, les poissons et les fruits et légumes.

Fin juin 2015, l'embargo sur les denrées provenant des pays visés par les contre-sanctions russes a été prorogé jusqu'au 5 août 2016.

Lire aussi:

Embargo russe: Sofia réclame une compensation à l'UE
La levée de l'embargo russe après celle des sanctions de l'UE (Moscou)
Prorogation de l'embargo russe: la décision adoptée "dans les plus brefs délais"
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
Tags:
sanctions, embargo, Union européenne (UE), Alexandre Tkatchev, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook