Russie
URL courte
41737
S'abonner

Fin septembre, Vladimir Poutine interviendra devant l'Assemblée générale de l'ONU à New York. S’il lui est plus difficile aujourd'hui de trouver un langage commun avec les autres chefs d'Etat, il reste cependant quelques personnes auxquelles Poutine recourt au pronom "tu".

Le leader russe vouvoie toujours le président américain, Barack Obama. Mais ce n'était pas le cas avec son prédécesseur George Bush, qui qualifiait son homologue russe d'"ami". Poutine tutoyait également un autre ex-président US, Bill Clinton.

En anglais, le pronom "you" signifie à la fois "tu" et "vous". Il signifie "tu" lorsqu'il est utilisé avec le prénom de la personne apostrophée, a expliqué à Gazeta.ru Pavel Palajtchenko, interprète de Mikhaïl Gorbatchev.

Владимир Путин, 2011 год
© Photo. Service de presse du Kremlin
Quant aux hommes et femmes politiques européens tutoyés par Poutine, il n'en reste que très peu au pouvoir. Ainsi, la présidente finlandaise Tarja Halonen, qui tutoyait elle aussi son homologue russe, a quitté son poste en 2012.

L'ancien premier ministre italien Romano Prodi comptait également parmi les "tutoyés" de Poutine, ainsi que l'ex-premier ministre britannique Tony Blair. Cependant, après la guerre en Irak, critiquée par Moscou, celui-ci a perdu sa sympathie envers le leader russe et leurs relations se sont refroidies.

Quant au Cavaliere Silvio Berlusconi, les deux hommes ont toujours été de grands amis et doivent sans doute se tutoyer.

Boris Eltsine, le prédécesseur de Poutine au poste de président, tutoyait lui aussi des chefs d'Etat, dont M. Clinton.

Si l'on analyse les rapports de Vladimir Poutine avec les leaders des pays voisins de la Russie, parmi les tutoyés, on trouve le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, mais aussi… l'Ukrainien Piotr Porochenko. Les relations avec ce dernier sont loin d'être amicales, toutefois, dans un contexte informel, il lui arrive d'être tutoyé par Poutine.

Pour ce qui est des hommes politiques russes, les cas de tutoiement de la part du chef d'Etat sont très rares. Dans un contexte informel, il lui arrive, par exemple, de tutoyer le premier ministre Dmitri Medvedev (qui, de son côté, vouvoie toujours le président).

Lire aussi:

Poutine vs Seagal: le combat n’aura pas lieu
Hillary Clinton sous le charme de Vladimir Poutine
Les fans de Poutine
Ligne directe de Poutine : une bonne leçon de démocratie !
Tags:
Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook