Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie doit avoir la possibilité d'effectuer des frappes aériennes sur les positions du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, estime l'ambassadeur syrien à l'ONU

    La Russie a-t-elle le droit d'effectuer des frappes aériennes en Syrie?

    © Flickr/ kuhnmi
    Russie
    URL courte
    1461967

    La Russie doit avoir la possibilité d'effectuer des frappes aériennes sur les positions du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, estime l'ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari.

    La Russie doit avoir la possibilité d'effectuer des frappes aériennes sur les positions du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, estime l'ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari.

    "Pourquoi les Américains luttent-ils contre l'Etat islamique à l'aide de leurs forces aériennes, alors que cela est interdit à la Russie? Est-ce que cela fait sens? Aucun. En fin de compte, nous luttons contre le même ennemi", a déclaré M. Jaafari, d'après l'Associated Press.

    Le 23 septembre 2014, sans aucune permission du Conseil de sécurité de l'Onu, les forces aériennes des Etats-Unis, conjointement avec d'autres pays, ont effectué des frappes aériennes sur les positions de l'EI en Syrie. Les Etats-Unis déclarent que les autorités syriennes sont illégitimes, que Washington n'a pas besoin de la permission du Conseil de sécurité et qu'ils se content de la demande de protection par l'Irak pour bombarder l'EI.

    Moscou a pour sa part annoncé que la Russie acheminait de l'aide humanitaire et du matériel militaire par la voie aérienne, conformément aux contrats bilatéraux signés auparavant.

    La fourniture de ces cargaisons s'effectue également par la voie maritime. Selon les médias, la Russie a envoyé en Syrie plusieurs éléments d'armes d'infanterie, de lance-grenades, d'engins blindés BTR-82A, de camions militaires Ural et d'autres armements.

    Mercredi, Nikolaï Bogdanovsky, responsable de l'Etat-major général, a déclaré que ce dernier n'envisageait pas encore de créer une base aérienne en Syrie.

    Lire aussi:

    Syrie: quatre hélicoptères russes aperçus par les Etats-Unis
    Présence russe supposée en Syrie: beaucoup de bruit pour rien
    La Russie pourrait construire une base aérienne en Syrie
    Les USA incapables de contrôler leurs combattants en Syrie
    Tags:
    frappe aérienne, aviation, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik