Ecoutez Radio Sputnik
    Gazprom

    Gazprom renouvelle sa livraison de gaz à l'Ukraine

    © AP Photo/ Alexander Zemlianichenko
    Russie
    URL courte
    42660188

    L'opérateur gazier russe Gazprom a reçu 234 millions de dollars de Naftogaz ukrainien. Cela a rendu possible le renouvellement des livraisons.

    L'opérateur gazier russe Gazprom a reçu 234 millions de dollars de prépaiement de la part de Naftogaz ukrainien pour le mois d'octobre et a renouvelé les livraisons de gaz après une pause de trois mois, a annoncé le directeur de Gazprom Alexei Miller.

    M.Miller a précisé que ces 234 millions de dollars ont été payés sur les 500 millions de dollars promis par l'Ukraine. Selon lui, Kiev a demandé le régime maximal des livraisons, soit 114 mètres cubes pour 24 heures.

    Vendredi dernier, le directeur de Gazprom a déclaré que les négociations entre Gazprom et Naftogaz avaient abouti à un accord sur le prépaiement et le renouvèlement des livraisons.

    A l'issue d'une réunion de six heures qui s'est déroulée à Bruxelles, le 25 septembre, la Russie, l'UE et l'Ukraine ont fixé un protocole d'accord sur les livraisons de gaz russe à l'Ukraine, suspendues depuis le 1er juillet, pour l'hiver 2015-2016. Mais à ce moment-là, le document final n'avait pas été signé.

    Selon le protocole paraphé, Kiev s'engagerait à sécuriser le transport de gaz naturel russe via son territoire vers l'UE, notamment en ajoutant 2 milliards de mètres cubes de gaz à ses réserves en octobre.

    A son tour, Moscou a accordé une baisse des prix du gaz vendu à l'Ukraine. Cette dernière achètera le gaz aux même prix que ses pays voisins. Le rabais sera donc d'environ 24 dollars pour 1.000 m3, conformément au contrat en vigueur.

    Lire aussi:

    Gazprom vend du gaz pour la première fois aux enchères
    Gazprom et ses alliés européens signent le contrat Nord Stream-2
    Hydrocarbures: Gazprom prospectera en Argentine
    Gaz en Méditerranée: Gazprom et Eni renforcent leur coopération
    Tags:
    livraisons, gaz, Gazprom, Alexeï Miller, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik