Ecoutez Radio Sputnik
    Espionnage américano-allemand.

    Poutine: plus de 320 espions étrangers démasqués en Russie en 2015

    © East News. imago/Christian Ohde
    Russie
    URL courte
    611382
    S'abonner

    Selon Vladimir Poutine, les services de contre-espionnage russes ont neutralisé cette année plusieurs centaines d'agents secrets étrangers et de leurs complices.

    Les services de renseignement de certains Etats intensifient leurs activités en Russie où plus de 320 agents secrets ont été démasqués en 2015, a annoncé samedi le président Vladimir Poutine.

    "Les services de contre-espionnage endossent des responsabilités importantes. Cette année, ils ont démasqué plus de 320 officiers et agents de renseignement étrangers et de leurs complices", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une soirée solennelle organisée au Kremlin à l'occasion de la Journée des services de sécurité russes.

    "Nous voyons que les services de renseignement de certains pays intensifient leurs activités ciblant la Russie", a constaté Vladimir Poutine.

    Il s'est déclaré convaincu que le contre-espionnage russe est en mesure de "donner une réponse adéquate à ce défi".

    "Je compte également sur vos efforts visant à protéger nos frontières nationales et à combattre la corruption et les délits économiques", a indiqué le président russe.

    Il a également fait savoir que le Service fédéral de sécurité (FSB) avait déjoué en 2015 plus de 30 attentats terroristes en Russie.

    "Je tiens à souligner que cette année, plus de 30 crimes de terrorisme ont été prévenus par les agents du FSB", a déclaré le chef de l'Etat.

    La Journée des services de sécurité russes est une fête professionnelle célébrée le 20 décembre depuis 1995.

    Lire aussi:

    Assange recommande d'éviter les e-mails pour lutter contre l'espionnage
    Espionnage: la Russie expulse un ex-député letton
    Pologne: un officier soupçonné d'espionnage pour le compte de la Russie
    Tags:
    terrorisme, contre-espionnage, espionnage, FSB, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik