Russie
URL courte
1463
S'abonner

Un quadrirotor commandé par les impulsions cérébrales a été développé en Russie avec le soutien du Fonds d'études pour l'avenir. Ses sphères d'utilisation sont les plus variées, depuis l'armée jusqu'à la vie de tous les jours.

Les médias russes rapportent que la société Neurobotics de la ville de Zélénograd, près de Moscou, a développé un quadrirotor commandé par les impulsions cérébrales du "pilote", autrement dit par la force de sa pensée. Les travaux ont été financés par le Fonds russe d'études pour l'avenir (FEA).

Le directeur général de Neurobotics Vladimir Konychev décrit le processus de maniement de l'appareil de la façon suivante: il suffit que le "pilote" imagine les manœuvres exécutées par le quadrirotor pour que ce dernier les reconnaisse et les suive. Les concepteurs qualifient leur méthode de "génération d'états".

Les concepteurs estiment que l'appareil pourrait être utilisé dans des domaines différents. Ainsi, il sera irremplaçable aussi bien dans des zones de combats que dans la vie quotidienne. Il pourra notamment servir les personnes handicapées.

"Cette interface convient parfaitement à des handicapés pour gérer une maison intelligente. Elle pourra les rendre plus indépendants: grâce à elle, ils pourront imprimer, travailler, etc. Il va de soi qu'elle pourra être largement utilisée dans des systèmes d'armements", estime le président du conseil scientifique et technique du FEA Vitali Davydov.

"Pour le FEA il est important que la personne commandant le quadrirotor puisse s'occuper en même temps d'autre chose. Alors, la technologie pourra être utilisée par les militaires sur le champ de bataille. C'est pourquoi, pendant les tests, notre "pilote" se déplaçait constamment en donnant des commandes et le quadrirotor répondait aussi bien à des commandes élémentaires (à droite, à gauche, en haut, en bas) qu'à des commandes assez abstraites (se diriger vers un point déterminé). Nous avons ainsi prouvé qu'il était possible de commander l'appareil tout en s'occupant d'autres choses", explique Vladimir Konychev.

"Un autre exemple. Imaginez qu'un snipper ouvre le feu sur un soldat qui court. Celui-ci tombe par terre et ordonne par sa pensée au quadrirotor de lui fournir l'image de l'endroit d'où provient le feu. L'image peut être retransmise sur des lunettes avec une réalité augmentée. Le soldat reste couché, sans mouvement, sans lâcher son arme", ajoute Vladimir Konychev.

Les médias n'ont cependant pas indiqué quand le quadrirotor serait mis en dotation dans les forces armées ni quand il serait disponible en magasin.

 

Lire aussi:

Salon de Saint-Pétersbourg: quelles innovations pour la flotte de demain?
La Russie adopte un programme des recherches scientifiques pour 2013-2020
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
La lettre envoyée par Darmanin à la maison d’édition Nawa
Tags:
Russie, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook