Russie
URL courte
1317117
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine a relaté que lors des négociations tripartites avec la Russie et l'Ukraine, la délégation de l'UE "s'était levée et est partie" en déclarant que "le jeu était terminé".

La sortie brusque de la délégation de l'Union européenne à Bruxelles est pour le moins surprenante.

Le président russe n'est pas resté coi et a commenté cette attitude:

"Le jeu est terminé et ils sont partis. Ils ont publié un communiqué de presse indiquant que la Russie avait fait échouer les négociations", a déploré Vladimir Poutine. "Ce n'est pas là un exemple de la "manière européenne" ni de tolérance", a-t-il ajouté.

Le chef d'Etat russe a également souligné que les négociations à Bruxelles n'avaient porté que sur un nombre restreint de sujets. L'UE a exigé de la Russie qu'elle passe au système européen de contrôle phytosanitaire et qu'elle applique les systèmes européens de réglementation technique et de standards techniques.

En tirant le bilan des pourparlers de Bruxelles, M.Poutine a conclu que le groupe tripartite allait prochainement revenir aux questions de la régularisation des échanges commerciaux avec l'Ukraine et l'Union européenne.

Aujourd'hui, le Conseil de l'Union européenne a pris la décision  de proroger les sanctions antirusses jusqu'au 31 juillet 2016.

La décision sur la prorogation des sanctions s'explique par le fait que les accords de Minsk sur le règlement de la crise ukrainienne ne seront pas remplis avant le 31 décembre 2015. "Le Conseil continue d'évaluer le progrès des implémentations (des accords)", explique la déclaration.

Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées suite au début du conflit armé dans l'est de l'Ukraine en 2014. Les pays de l'UE ainsi que les Etats-Unis ont adopté plusieurs trains de sanctions contre des secteurs entiers de l'économie russe en 2014 et en 2015. La Russie a riposté, en frappant d'embargo en août 2014 plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège.

Le 22 juin dernier, les chefs de diplomatie des pays membres de l'UE ont prolongé le régime de sanctions antirusses jusqu'au 31 janvier 2016. Moscou a réagi en prorogeant son embargo agroalimentaire jusqu'au 5 août 2016.

Lire aussi:

Moscou impose un embargo alimentaire à l'Ukraine
L'UE prolonge les sanctions antirusses pour 6 mois
L'UE prolonge ses sanctions antirusses
Un coup d'État a échoué au Soudan
Tags:
Russie, Bruxelles, Ukraine, Vladimir Poutine, Conseil de l'UE, sanctions, économie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook