Russie
URL courte
1001166
S'abonner

Les forces aérospatiales russes seront renforcées en 2016 au moyen de nouveaux appareils, a rapporté le ministère russe de la Défense.

Il s'agit d'un nouveau lot d'avions et d'hélicoptères, ainsi que de l'augmentation du nombre de systèmes de missiles antiaériens S-400.

"Les forces aérospatiales russes seront complétées en 2016 par plus de 200 avions et hélicoptères et cinq systèmes de missiles S-400", a annoncé un porte-parole du ministère de la Défense.

En outre, selon le ministère, deux Tu-160, les plus redoutables des bombardiers à long rayon d'action, et sept avions stratégiques Tu-95MS modernisés seront mis en service de l'armée russe.

En novembre dernier, on avait appris le renforcement du groupement des forces aérospatiales russes en Syrie par 37 nouveaux avions à la demande du président Poutine.

Actuellement, les forces aérospatiales russes déployées sur la base de Hmeimim, à Lattaquié, comprennent plus de 50 avions et hélicoptères, y compris des Su-24M, des Su-30SM, des Su-25 et des Su-34. Tandis que les missiles sol-air russes S-400, opérationnels 24 heures sur 24, installés en Syrie, garantissent la sécurité des pilotes russes qui bombardent les infrastructures terroristes en Syrie ainsi que celle du personnel au sol.

Il est à noter que les forces aérospatiales russes ont déjà reçu l'année passée 243 avions et hélicoptères, 90 systèmes de missiles de défense aérienne ainsi que 208 systèmes radar sur commande du ministère russe de la Défense.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
«La reprise du combat»: des manifestants contre la loi Sécurité globale se réunissent de nouveau à Paris - vidéo
La France passe le seuil des 70.000 décès depuis le début de l’épidémie
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
missiles, hélicoptères, avions, Tu-160, S-400, Tu-95MS, ministère russe de la Défense, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook