Russie
URL courte
1051489
S'abonner

La Russie s'est affranchie de la dépendance pétrogazière. Les exportations d'articles manufacturés sont désormais supérieures à celles des matières premières, a déclaré le vice-président de la commission pour la législation constitutionnelle au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Maksim Kavdjaradzé.

"Lentement, mais sûrement, nous nous éloignons de la dépendance vis-à-vis des matières premières dans nos exportations. Mais, ce qui est sûr, c'est que nous nous sommes débarrassés de la dépendance aux exportations de pétrole et de gaz. La chute du prix du pétrole et du gaz a joué son rôle, mais à mon avis les exportations russes ne seront plus jamais dominées par les matières premières", a dit le sénateur.

Il a relevé "un changement cardinal vers le mieux" au cours de ces dernières années, en ce qui concerne la dépendance de l'économie russe vis-à-vis du secteur des matières premières.

"En 2014, les exportations des produits manufacturés ont constitué 13,9% du PIB de Russie contre 12,8% pour celles des matières premières. En Russie le rapport entre ces deux composantes des exportations est déjà meilleur qu'en Australie ou en Norvège: respectivement 8,2% et 7,3% en Australie, et 11,7% et 16,9% en Norvège ", a-t-il dit.

Le sénateur a ajouté qu'à l'heure actuelle plus de la moitié des exportations russes était constituée par des produits technologiques finis. En 2014, "pour la première fois en une vingtaine d'années", les exportations de produits finis, services compris, ont excédé la moitié des exportations prises dans leur ensemble, s'étant élevées à 51,5%. En 8 mois de 2015, les produits manufacturés constituaient déjà 54,2% des exportations russes.

"De cette façon nous constatons que la Russie s'affranchit toujours davantage de sa dépendance vis-à-vis des exportations de matières premières, de pétrole et de gaz. Les produits de fabrication russe (centrales nucléaires, avions, navires, véhicules, équipements, matériels de guerre, produits des constructions mécaniques) sont demandés dans les pays les plus différents", a conclu le sénateur.

 

Lire aussi:

La NASA déplore sa dépendance à l'égard de la Russie
La Russie bat le record de commandes d'exportation d'armes
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
Norvège, Australie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook