Ecoutez Radio Sputnik
    avion An-30B

    Premier vol d'observation russe de Ciel ouvert en Turquie

    © Wikipedia/ Игорь Бубин
    Russie
    URL courte
    Traité Ciel ouvert (118)
    26514

    La Russie effectuera son premier survol d'observation sur le territoire turque en 2016, annonce Sergueï Ryjkov.

    Les inspecteurs militaires russes effectueront un vol d'observation dans le cadre du traité Ciel ouvert, annonce Sergueï Ryjkov, chef du Centre de réduction des risques nucléaires au sein du ministère russe de la Défense.

    "Dans le cadre de la mise en œuvre du traité Ciel ouvert, un groupe d'inspecteurs russe envisage d'effectuer un vol d'observation à bord d'un avion An-30B au-dessus du territoire turque. Le survol, d'une portée maximale de 1.900 kilomètres, est prévu pour la période du 1er au 5 févier 2016. Le décollage aura lieu de l'aérodrome turque d'Eskisehir", a-t-il déclaré.

    D'après Sergueï Ryjkov, l'itinéraire sera effectué avec l'accord des autorités turques. Il est également prévu que les spécialistes turques contrôleront le processus d'utilisation des appareils d'observation ainsi que le respect des dispositions du traité.

    Ce survol sera le premier effectué en 2016 par la Russie au-dessus des territoires des Etats parties du traité. Le traité du Ciel ouvert a été scellé en 1992. Il comprend la participation de 34 Etats. Les vols d'observation sont effectués en Russie, aux Etats-Unis, au Canada et en Europe. Le traité vise à renforcer l'ouverture et la transparence dans le domaine militaire et des activités qui y sont liées, la gestion des situations de crise dans le cadre de l'OSCE et d'autres organisations internationales.

    Dossier:
    Traité Ciel ouvert (118)

    Lire aussi:

    Espace aérien: la Turquie accuse, le Pentagone joue les pacificateurs
    La Turquie devient un État paranoïaque
    Un autre avion russe dans le ciel syrien gêne la Turquie
    Migrants: la Turquie demande à l'UE 5 mds EUR supplémentaires
    Tags:
    vol d'inspection, Traité Ciel ouvert, OSCE, ministère russe de la Défense, Sergueï Ryjkov, Turquie, Canada, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik