Ecoutez Radio Sputnik
    Au bord de l'océan glacial arctique

    La Russie déposera à l'Onu sa demande d'élargissement du plateau continental arctique

    © Sputnik. Aleksandre Kovalev
    Russie
    URL courte
    66373

    Depuis 2001 la Russie revendique une zone du plateau continental arctique riche en hydrocarbures, y compris les dorsales de Lomonossov et de Mendeleïev. Cependant la demande précédente a été rejetée faute d'information requise.

    Mardi, le 9 février, le ministre des Ressources naturelles et de l’Ecologie Sergueï Donskoï déposera à l'Onu une demande d'élargissement du plateau continental russe dans l'océan Arctique. Il s'agit d'une zone du fond marin au-delà de la ligne littorale située à 200 milles marins des côtes qui comprend également la zone du pôle Nord. 

    A la veille de la présentation de la demande dans le cadre de la 40e session de la Commission des limites du plateau continental de l'Onu, le ministre a noté que Moscou s'attentait à une décision positive.

    "Aujourd’hui il n'y a pas de motif pour rejeter la demande russe ", a-t-il déclaré. 

    Cependant, il n'a pas exclu que "le projet de la demande russe sur l’élargissement des frontières extérieures pourrait être augmenté ou diminué". 

    La demande russe n'est pas unique. Le Danemark (le Groenland), la Norvège, le Canada et les Etats-Unis possèdent eux aussi des secteurs arctiques. En décembre 2014, le Danemark et son territoire autonome, le Groenland, ont déposé une demande, revendiquant 900.000 kilomètres carrés de plateau continental arctique. 

    Sergueï Donskoï a rappelé qu'en 2014 le Canada a transmis à l'Onu sa demande pour la révoquer plus tard. Les Etats-Unis préparent également leur demande, mais ils pourront  la déposer seulement à condition de se joindre à la Convention de l'Onu sur le droit de la mer de 1982. Précédemment l'Onu avait examiné et  accepté la demande norvégienne concernant le bassin arctique. 

    Le ministre a fait savoir que l'examen de la demande russe pouvait durer entre 3 et cinq ans étant donné de son volume considérable. Elle sera examinée par une sous-commission composée de 7 membres. 

    La Commission des limites du plateau continental de l'Onu a été créée en 1997. Elle a déjà reçu 77 demandes et en a examiné 22. Elle réunit des experts indépendants de 21 pays. 


    Lire aussi:

    Contre la Russie, la Finlande veut modifier le droit international en Arctique
    Arctique: un eldorado mort-né?
    Des forêts tropicales découvertes en Arctique
    Tags:
    Convention sur le droit de la mer, plateau continental, élargissement, ONU, Sergueï Donskoï, Danemark, Norvège, Canada, Arctique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik