Russie
URL courte
4713
S'abonner

Ces derniers temps, le leader du parti Parnas, Mikhaïl Kassianov, figure souvent dans les actualités à la croisée de la politique et… de la cuisine. Etant porté sur les interviews aux médias occidentaux, il est perçu comme la victime des attaques contre l'opposition russe. Découvrez l'attaque par des œufs et une tarte volante vue par la presse.

Lors de la visite de l'ancien premier ministre russe et dirigeant du parti d'opposition Parnas, Mikhaïl Kassianov, à Vladimir (200 km à l’est de Moscou), le 11 février, des militants du Mouvement populaire de libération ont jeté une dizaine d'œufs en scandant "Kassianov est un traitre" et en appelant M.Kassianov à partir à l'étranger. Au lieu de s'adresser à la police locale, Mikhaïl Kassianov a préféré comme d'habitude la presse. S’adressant à des journalistes du Guardian, il a qualifié cet incident d’"opération spéciale".

"Les autorités ont montré qu'on peut jeter des œufs sur l'opposition, la tuer, faire tout ce qu'elles voulaient sans aucune prudence", a-t-il confié à The Guardian.

"Une attaque d'œufs" a eu lieu deux jours après un incident avec des "tartes volantes".

Pendant que M.Kassianov dinait dans un restaurant dans le centre de Moscou, deux hommes s’étaient approchés du dirigeant du parti d’opposition en criant "la honte de la Russie" et avaient jeté sur lui une tarte, selon la vidéo.

"Dans un restaurant du centre de Moscou, une dizaine d'individus qui ne semblaient pas être des slaves ont lancé sur moi un gâteau et ont proféré des menaces. Ils sont ensuite partis en voiture", c'est ainsi que Mikhaïl Kassianov avait commenté la "scène barbare".

20 Tchétchènes armés de gâteaux, de tartes et de tartelettes ont commis l’attaque audacieuse contre Kassianov".

Cette fois-ci, après l'attaque, M.Kassianov avait déposé une plainte à la police où il avait fait remarquer qu'il s'agissait d'une atteinte à sa sécurité et à sa vie.

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, avait à son tour déclaré que les agresseurs de M.Kassianov n'étaient que des voyous, "qui devaient bien entendu être condamnés". La police de Moscou avait précisé que la plainte de l'opposant avait été enregistrée et était en cours d'examen.

Contrairement à M.Peskov, les internautes russes commentent l'incident sur des réseaux sociaux avec ironie:

"Le département d'Etat américain a interdit l'exportation des gâteux russes et a durci les sanctions" ou encore "Des sources sur places déclarent que le groupe Rahat-al-loukoum a revendiqué l'attaque contre Mikhaïl Kassianov".

Ou encore "Congrès du parti Parnass":

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
La SNCF appelle la police pour neutraliser une bande de jeunes agressant les passagers d’un RER
Tags:
restaurant, tarte, opposition, Mikhaïl Kassianov, Dmitri Peskov, Vladimir, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook