Ecoutez Radio Sputnik
    systèmes de missiles sol-air S-300

    La Russie enverra en Iran le premier complexe S-300

    © Sputnik. Valery Melnikov
    Russie
    URL courte
    20825

    Jeudi, la Russie enverra en Iran le premier complexe S-300.de missiles sol-air S-300

    Jeudi, le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan, actuellement en visite en Russie, prendra part à la cérémonie commémorant l'expédition de la première partie des complexes S-300 à l'Iran, a rapporté à l'agence Rossiya Segodnya une source proche du dossier.

    Le fret contenant les systèmes de missiles sol-air S-300 serait expédié en Iran par la mer Caspienne d'un des ports d'Astrakhan, ville dans le sud-ouest de la Russie.

    Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan avait auparavant déclaré à l'agence Rossiya Segodnya que Téhéran envisageait de collaborer avec Moscou dans les domaines militaires et techniques.

    En 2007, la Russie et l'Iran avaient conclu un contrat pour la livraison de systèmes de défense aérienne portatifs S-300 pour un montant de 900 millions de dollars. En avril dernier, le président Vladimir Poutine a signé un décret levant l'interdiction de fournir ces systèmes à l'Iran. Cette interdiction avait été imposée en lien avec le programme nucléaire de Téhéran. En juin, le conseiller du président russe chargé de la coopération technico-militaire Vladimir Kojine a fait savoir que Moscou et Téhéran étaient  en train de préparer un contrat pour la livraison des S-300.

    La partie iranienne s'attend à ce que ces livraisons soient entièrement réalisées au cours du premier semestre 2016.

    Lire aussi:

    La Russie a lancé la livraison des missiles S-300 à l’Iran
    La Russie et l’Iran signent un nouveau contrat pour les S-300
    Le contrat de livraison de missiles russes S-300 à l’Iran provoque des remous
    Missiles russes S-300 pour l'Iran: le contrat entre en vigueur
    Tags:
    missiles, contrat, livraisons, défense, S-300, Vladimir Kojine, Hossein Dehghan, mer Caspienne, Téhéran, Moscou, Iran, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik