Ecoutez Radio Sputnik
    L'affiche représentant le président américain à Moscou

    Une station de bus à Moscou sera privée d'une affiche représentant "Obama-assassin"

    © Sputnik. Dmitry Gudkov
    Russie
    URL courte
    41021

    L'affiche représentant le président américain fumant sera enlevée d'une station d'autobus à Moscou, a déclaré un porte-parole du département des médias et de la publicité de la capitale.

    Un jour, l'affiche est apparue sur une des stations d'autobus de la capitale, personne ne sachant qui l'y avait installée. L'inscription sur l'affiche signalait:

    "Fumer tue plus de personnes qu'Obama, et lui, il en tue énormément. Ne fumez pas. Ne soyez pas comme Obama".

    L'acte a été qualifié de hooliganisme par la suite, car apparemment la station a été détériorée illégalement pour remplacer la publicité déjà installée. De plus, selon les informations officielles, M. Obama a cessé de fumer il y a plusieurs années.

    Le 16 février, le député de la Douma (chambre basse du parlement russe) Dmitri Goudkov a publié sur son compte Facebook une photo représentant la funeste affiche, soulignant que c'était un acte dégoutant et honteux pour la capitale.

    Анекдоты с бородой — в жизнь. «У нас в СССР — свобода слова! Я тоже могу выйти на Красную площадь и сколько угодно ругат…

    Опубликовано Dmitry Gudkov 16 февраля 2016 г.

    Le député a également plaisanté que "les citoyens de l'URSS ont eux aussi la liberté d'expression, peuvent venir sur la Place Rouge et gronder à pleine voix le président Obama", faisant allusion à une blague, qui avait déjà était largement relayée, portant sur une dispute entre un Américain et un citoyen de l'Union soviétique. Là, l'Américain disait qu'aux USA il avait la liberté d'expression et qu'il pouvait s'approcher de la Maison Blanche et crier "à bas Reagan, il ne vaut rien!", à quoi l'homme soviétique répond que dans son pays il y a aussi la liberté de parole, qu'il peut venir sur la place Rouge et dire "à bas Reagan, il ne vaut rien!".

    Lire aussi:

    Obama bientôt jugé comme criminel de guerre?
    Obama veut quadrupler les dépenses militaires en Europe en 2017
    Obama trouve de nouvelles cibles en Afghanistan
    Tags:
    fumer, meurtre, Barack Obama, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik