Ecoutez Radio Sputnik
    l'avion russe en Syrie

    Moscou a atteint tous ses objectifs en Syrie, et même plus

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    Russie
    URL courte
    1751247
    S'abonner

    Avec l'accord de cessez-le-feu signé par les Etats-Unis et la Russie, Moscou a mis la touche finale à ses objectifs en Syrie.

    Selon le New York Times, après être arrivée à un accord de cessez-le-feu avec les Etats-Unis en Syrie à partir du 27 février, la Russie a atteint tous ses objectifs, et même plus.

    Moscou a 5 objectifs majeurs en Syrie, d'après le quotidien: "faire cesser toutes tentatives visant à changer le régime ainsi que les incitations extérieurs en ce sens", "déjouer les plans de Washington cherchant à isoler Moscou", "prouver que la Russie est un allié plus fiable que les Etats-Unis", et "faire étalage de ses nouvelles armes".

    En outre, la publication trouve important d'apaiser les préoccupations exprimées par les Russes à l'égard de la situation en Ukraine. Les auteurs de l'article résume que "dans une certaine mesure, tous les objectifs ont été atteints".

    Le quotidien rappelle que l'accord sur la trêve prévoit l'arrêt des frappes des Forces aérospatiales russes contre les groupes d'opposition en Syrie, voyant là "une gracieuse sortie" de ce salissant conflit. De plus, l'article met en relief l'aspiration du gouvernement russe à "éviter des effondrements catastrophiques, comme ceux qui sont survenus en Irak, en Libye et au Yémen", pour ne pas mentionner les révolutions "de couleurs" de 2004 en Ukraine et de 2003 en Géorgie.

    Pour Moscou, un objectif reste toujours à atteindre, soit celui de faire en sorte que l'Union Européenne et les Etats-Unis lèvent les sanctions infligées suite aux évènements en Ukraine, précise l'édition. D'après le quotidien, la solidarité au sein de l'UE concernant l'utilité des sanctions antirusses est déjà perdue.

    Lundi soir, une déclaration commune élaborée par les Etats-Unis et la Russie a été diffusée. Elle porte sur un cessez-le-feu dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 27 février à minuit (heure de Damas). La déclaration stipule que les conditions de la trêve sont applicables à toutes les parties au conflit, excepté les groupes terroristes comme Daech (l'EI), le Front al-Nosra et d'autres organisations extrémistes reconnues par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Une deuxième série de négociations a été prévue pour le 25 février. Les pourparlers devaient se dérouler à Genève sous l'égide de l'Onu, mais vers la fin de la semaine dernière, l'émissaire de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura a reconnu qu'entamer les négociations ce jour-là serait impossible.

    Le point concernant l'arrêt des frappes russes est inscrit dans une annexe spéciale de la déclaration conjointe entre la Russie et les Etats-Unis, qui agissent en qualité de coprésidents du Groupe international d'appui à la Syrie. Ce point prévoit également l'arrêt des frappes de tous types d'armes, y compris les bombardements effectués par les forces aériennes de la République arabe syrienne sur les positions des mêmes groupes.

    Lire aussi:

    Ministre allemand: l’accord russo-américain sur la Syrie, un grand pas en avant
    L'Otan salue l'accord de cessez-le-feu en Syrie
    Un centre de coordination pour concilier les parties en conflit créé en Syrie
    L'échec d'Ankara en Syrie est imminent
    Tags:
    déclaration, cessez-le-feu, Conseil de sécurité de l'Onu, Front al-Nosra, Etat islamique, Syrie, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik