Russie
URL courte
2224
S'abonner

Le chef de la République russe de Tchétchénie a avoué avoir rêvé durant toute son enfance de devenir un homme libre.

Durant mon enfance, j'ai toujours rêvé de devenir un homme libre, confie le chef  de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov, dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

"Tout d'abord, je pensais devenir un homme d'affaires. Mais non, je n'ai pas voulu, on prend tout à ces gens-là. J'étais encore tout petit. J'ai toujours rêvé de devenir un homme libre. Si on m'avait dit que je travaillerais, j'aurais tout de suite détesté celui qui me l'aurait prédit. Embrasser la carrière de policier, de fonctionnaire d’État, cela me dépassait", indique l'interlocuteur de l'agence.

Ramzan Kadyrov affirme qu'il ne voulait pas gagner sa vie comme ses ancêtres.

"C'étaient des gens libres d'esprit, leur seul problème, c'est qu'ils étudiaient  la religion. C'est pour ça qu'on ne leur accordait pas la liberté. Autrement, ils vivaient bien, d'une façon normale, ils avaient du bétail, des potagers. C'est la terre qui les nourrissait, la viande était excellente, ils étaient bien vêtus et leur maison était pas mal aussi. Personne n'était fonctionnaire d’État", raconte M.Kadyrov.

Le chef de la République de Tchétchénie avoue qu'il ne veut pas que ses enfants s'occupent de politique.

"Je ne veux pas. Je leur dirai que c'est interdit. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, mais j'ai toujours dit et je répète maintenant: +Celui qui aspire à devenir un homme politique manque d'intelligence+. C'est très compliqué. Il s'agit d'une grande responsabilité", souligne-t-il.

Le chef de la République tchétchène déclare qu'il prépare ses fils au service militaire, alors que sa fille aînée s'occupe de sa propre maison de couture.

Ramzan Kadyrov dirige la Tchétchénie depuis 2007. Son mandat à ce poste prend fin le 5 avril. Le chef de la région a déclaré ne pas avoir encore décidé s'il devait se présenter à la prochaine élection présidentielle dans la république.. Le 25 mars, le président russe Vladimir Poutine a nommé M.Kadyrov au poste de chef de la République par intérim.

Lire aussi:

Kadyrov: le monde islamique doit s'unir contre le terrorisme
Tchétchénie: Kadyrov inspecte les forces spéciales par surprise
Kadyrov prône la participation des troupes tchétchènes en Syrie
Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Tags:
Russie, Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, interview
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook