Russie
URL courte
41495
S'abonner

Il s’agit du premier projet russe de ce genre depuis l'envoi du premier homme sur la Lune en 1969.

Le projet de fusée russe Angara 5V chargée d'acheminer des cosmonautes sur la Lune sera prochainement soumis à l'approbation du président Vladimir Poutine.  Le lancement de la fusée aura lieu en 2030, fait savoir l’agence spatiale russe (Roskosmos).

Angara 5V devra faire partie d'un système de transport spatial qui acheminera les cosmonautes sur le satellite de la Terre. Dans un premier temps, elle est censée placer sur orbite terrestre plusieurs éléments nécessaires afin de créer une sorte de "train spatial". Ce dernier comprendra un atterrisseur lunaire, le vaisseau principal destiné aux cosmonautes et des remorqueurs spatiaux qui livreront différents éléments sur l'orbite lunaire. 

L'atterrisseur sera le premier à être envoyé vers la Lune, suivi par le vaisseau transportant les cosmonautes. Ce système de modules permettra de ne pas avoir recours à une énorme fusée pour envoyer simultanément tous les éléments du "train lunaire".

Par ailleurs, les spécialistes indiquent que le nombre élevé de composants de ce système de transport lunaire augmente les  risques de défaillances éventuelles. Ceci devrait pousser les chercheurs à mettre un accent particulier sur la sécurité et la fiabilité du système engageant plusieurs innovations technologiques.    

Le lancement de la fusée Angara 5V utilisant l'hydrogène comme combustible pourra donner un élan au développement d'une nouvelle branche de technologies de ce type.   

"Les moteurs à hydrogène ont des avantages et des inconvénients (…). L'inconvénient du combustible à hydrogène est que sa période d’utilisation est très limitée, il ne peut que fournir la première impulsion. Les technologies basées sur l'hydrogène nécessitent la création d'une infrastructure complexe et onéreuse sur le cosmodrome. De ce fait, le moteur à hydrogène peut être considéré comme une forte incitation au développement des technologies", a déclaré Andreï Ionine, membre de l'Académie russe d'astronautique Tsiolkovski. 

Le premier et unique vol de l'homme vers la Lune a été effectué par la mission spatiale américaine Apollo 11 qui a aluni en 1969.


Lire aussi:

Premier vol spatial habité: "une date clé de l’histoire de la civilisation"
La NASA mettra le feu à un vaisseau spatial en orbite
La NASA dévoile son nouveau vaisseau spatial
Chine: près de 10.000 déplacés pour faire place à un télescope spatial géant
Un selfie spatial? Pourquoi pas!
Tags:
vol spatial habité, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook