Russie
URL courte
72754
S'abonner

Le flot migratoire et la croissance naturelle de la population améliorent la situation démographique en Russie, selon le président russe.

Malgré les problèmes qui restent à résoudre, la Russie a des avantages évidents face à d'autres pays, et des migrants y affluent, a fait remarquer le président russe Vladimir Poutine. 

"La Russie change, l'Europe change et le monde entier change. Nous avons beaucoup de problèmes, tout en ayant des avantages évidents par rapport à d'autres pays. Et la vie en témoigne", a déclaré le chef de l'Etat à la télévision nationale, en commentant la participation à sa dernière séance de questions-réponses d'une jeune Lituanienne qui fait ses études à Tomsk (Sibérie). 

Et de rappeler que, selon le recensement de la population réalisé en 1985, la Lituanie avait plus de 3,5 millions d'habitants dans les années 1990, alors qu'à présent, sa population avait diminué d'un tiers. 

"La situation est encore pire en Lettonie. En Estonie, la situation démographique est un peu meilleure. Pourtant, l'exode de la population est bel et bien colossal", a indiqué Vladimir Poutine. 

Evoquant la Russie, le président a mentionné l'afflux migratoire et la croissance démographique de la population. 

"La Russie a un afflux important de migrants. En outre, notre situation démographique affiche depuis plusieurs années une dynamique positive. (…) Afin d’y contribuer aussi, nous réservons une attention particulière, sans doute insuffisante pour le moment, à l'enseignement supérieur. Il s'agit entre autres de l'octroi massif de bourses que j'ai déjà évoqué pour attirer de jeunes chercheurs. Nous sommes heureux de les accueillir", a souligné le dirigeant russe.

Lire aussi:

Déclin démographique: une question de statut social
Un désastre démographique guette l’Italie
L'Allemagne entre crise démographique et boom d'immigration
Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Tags:
président, bourse, problèmes, migrants, démographie, Vladimir Poutine, Tomsk, Lettonie, Lituanie, Sibérie, Estonie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook