Russie
URL courte
14741
S'abonner

Cette fois, les avions polyvalents Su-34, qui ont récemment participé à l'opération antiterroriste russe en Syrie, avaient une mission pacifique.

Deux bombardiers des Troupes aérospatiales russes ont frappé lundi les amoncellements de glace qui avaient provoqué une inondation printanière record à la frontière entre les régions russes d'Arkhangelsk et de Vologda, à plus de 500 km au nord-est de Moscou.

Les avions n'ont pas ménagé leurs bombes pour libérer la rivière Soukhona. La glace a commencé à bouger, mais "deux avions ne suffisent pas", estime le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. Des centaines d'habitants de la région de Vologda ont été obligés de quitter leurs maisons inondées. Lundi, ils ont suivi le déroulement de l'opération aérienne. 

​M.Choïgou a ordonné lundi, lors d'une séance en duplex, de renforcer le groupement aérien chargé de lutter contre la glace et les inondations. 

L'armée russe s'est dit prête à envoyer plus de 2.000 militaires et près de 600 véhicules spéciaux dans les régions sinistrées.

Lire aussi:

Le bombardier russe Su-34 fait ses preuves en Syrie
Les bombardiers russes Su-34 dotés de systèmes de guerre électronique
Le bombardier Su-34: une grande efficacité de combat
Tags:
débâcle du printemps, bombardier, inondation, printemps, bombardements, Su-34, Sergueï Choïgou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook