Ecoutez Radio Sputnik
    Un BMD-4M

    L'Oiseleur prendra au filet tout aéronef volant à haute et moyenne altitudes

    © Sputnik . Sergei Mamontov
    Russie
    URL courte
    Nouvelles armes russes (136)
    10825

    Un nouveau système antiaérien mobile monté sur le véhicule de combat d'infanterie BMD-4M possède des caractéristiques uniques par rapport aux systèmes similaires précédents. Les Etats-Unis ne disposent même pas d'armements de cette classe.

    Selon le magazine américain National Interest, ce nouveau système parachutable baptisé Ptitselov (Oiseleur) servira à protéger les paras contre les aéronefs ennemis volant à haute et moyenne altitudes. L'Oiseleur est aussi efficace que le système antiaérien Pantsir S2, d'une portée de 30 km.

    "L'Oiseleur offre aux troupes aéroportées russes des possibilités nouvelles de défense aérienne comparables à celles des autres unités mécanisées russes", écrit le bimestriel.

    Avant, la défense aérienne des unités aéroportées était assurée par des systèmes antiaériens portables.

    Les systèmes S-500 seront livrés à l'armée à partir de 2017
    © Photo : ru.wikipedia.org/Vitaly V. Kuzmin/сс-by-sa 3.0
    L'auteur de l'article signale que les forces terrestres américaines ne disposent plus d'un char parachutable depuis le milieu des années 1990. A cette époque, le char léger Sheridan M551A1, devenu obsolète, avait été retiré du service sans être remplacé par un modèle plus moderne.

    L'auteur signale en conclusion que contrairement aux unités américaines les forces aéroportées russes sont complètement mécanisées.


    Dossier:
    Nouvelles armes russes (136)

    Lire aussi:

    Des bombardiers Tu-95MS testent la défense antiaérienne en Arctique
    La Russie élabore des S-500: les USA en pleine crise d'hystérie
    L'armée US tremble face aux S-500 russes
    La Russie et l’UE peuvent-elles mettre fin au dollar roi?
    Tags:
    troupes aéroportées, défense antiaérienne, système antiaérien Ptitselov (Oiseleur), The National Interest, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik