Russie
URL courte
5824
S'abonner

Souvent, les touristes étrangers arrivent à Moscou avec en tête beaucoup de stéréotypes négatifs. Cependant, pour la majorité des visiteurs, la capitale russe est à coup sûr remplie de surprises.

Un accueil chaleureux

 "Les Moscovites m’ont agréablement surpris." Voilà un des leitmotivs des nombreux commentaires que les internautes laissent sur la Toile. Les touristes sont particulièrement étonnés de voir que les passants, à qui ils avaient demandé leur chemin, ont changé souvent leurs plans pour les aider, allant jusqu’à les conduire directement à l’endroit nécessaire.

Peut-être que les Moscovites n'aiment pas sourire et parlent mal anglais, mais ils sont bienveillants et toujours prêts à aider: une opinion largement répandue parmi les étrangers qui ont visité la capitale russe.

Des hommes galants et attentifs

Les étrangères sont impressionnées par la galanterie des hommes russes. Voilà comment une femme du Cap se remémore son voyage à Moscou.

"Je voyageais seule, et je me souviens toujours et je raconte à tout le monde comment les hommes russes m'aidaient à monter et descendre ma valise dans les escaliers, sans que je leur demande quoi que ce soit! Et, oui, ils le faisaient sans sourire, de façon sérieuse!"

Moscou est une ville sûre

Plusieurs étrangers pensent que la Russie est un pays dangereux, plein d'escrocs et de voleurs. Mais dans les faits, ils trouvent que Moscou est une ville plutôt sûre. Les gens se promènent en toute sécurité en soirée et même pendant la nuit, utilisent leurs portables dans le métro sans craindre les voleurs.

"Dans aucune autre grande ville du monde je ne me suis senti plus en sécurité qu'à Moscou", raconte un voyageur américain du Texas.

Même le métro à Moscou est propre

Plusieurs touristes écrivent avec enthousiasme à propos de la propreté des rues, des parcs et des transports, notant que pour cet indicateur Moscou ne le cède pas à Tokyo. Les étrangers sont particulièrement impressionnés par le métro de la capitale russe.

La plupart s’accordent pour dire que c'est l'un des métros les plus propres et les plus beaux: les trains y circulent fréquemment (une fois toutes les deux minutes), les passagers sont polis et cèdent souvent leur place aux femmes enceintes, aux personnes âgées et aux enfants.

Moscou, comme toute autre ville, est loin d'être idéale, et les étrangers y rencontrent leur lot de difficultés. 

La barrière linguistique 

Entre autres, la barrière linguistique. Il y a peu de signes et de panneaux en anglais dans la ville, et la plupart des Moscovites ne parlent que le russe. En général, pour faire un achat, il suffit au touriste de pointer du doigt l’article qu’il souhaite se procurer.

"Je ne peux prononcer aucun nom de station de métro! Je pense que le métro de Moscou doit contenir plus d’indications en langue anglaise pour faciliter la vie des touristes étrangers", se plaint un touriste de Bangkok.

Des pièges pour les touristes

Bien que les turbulentes années 1990 soient bien passé, et que le taux de criminalité en Russie ait diminué de manière significative, Moscou, comme toute autre capitale du monde, attire toujours les escrocs.

Ainsi, un touriste inexpérimenté peut payer jusqu’à 140 euros pour un taxi le conduisant de l'aéroport à son hôtel, tandis qu’en principe le prix courant ne dépasse pas les 30 euros. Et dans les sites touristiques particulièrement bondés il risque de payer plusieurs fois plus pour acheter des souvenirs qui ne coûtent pratiquement rien en réalité.

Il faut toujours avoir du liquide

Par ailleurs, il n’est pas toujours possible de payer par carte à Moscou, ce qui crée certaines difficultés pour les touristes étrangers qui doivent souvent chercher les bureaux de change, et s’embarquer par le fait même pour un autre type de galère potentielle…

Moscou est trop grande

De plus, beaucoup sont stupéfiés de la taille de la capitale russe. Après une visite à Moscou, de nombreux touristes sont déçus de n’avoir pu voir que la partie émergée de l'iceberg. Certains ont reconnu qu’ils avaient mal planifié leur voyage et ont seulement "gratté à la surface", sans jamais atteindre ce que recèlent de richesses les entrailles cette immense ville.


Lire aussi:

L'Iran, nouvel eldorado touristique?
Pour la Russie, pas de "touristes de l'espace" avant 2018
Pourquoi la France attire-t-elle toujours autant de touristes? Explications.
Des touristes prêts à payer 3.800 euros pour devenir des serviteurs
Tags:
Russie, Moscou, tourisme, métro, Russes, sites touristiques, culture, touristes, échanges culturels, étrangers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook