Ecoutez Radio Sputnik
    Le brise-glace atomique

    Le brise-glace atomique le plus puissant du monde mis à l'eau en Russie

    © Sputnik . "usine Baltique Shipbuilding"
    Russie
    URL courte
    24902
    S'abonner

    Le navire sera capable de briser la glace jusqu' à 3 mètres d'épaisseur et conduira des convois maritimes transportant du pétrole vers la région Asie-Pacifique.

    Le brise-glace atomique russe le plus puissant du monde baptisé Arktika (Arctique) a été mis à l'eau aux chantiers navals de la Baltique à Saint-Pétersbourg. 

    L'Arktika sera le premier de la série 22220 de brise-glaces russes qui auront pour mission d'explorer l'Arctique. 

    Avant d'être mis à l'eau, le navire a été consacré par un prêtre orthodoxe et baptisé au champagne conformément à la tradition. La présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko a pris part à la cérémonie.

     

    Le nouveau brise-glace a été mis en chantier en novembre 2013. Le bateau mesure 173,3 mètres de long, sa largeur atteint 34 mètres, son  tirant d'eau est de 33.500 tonnes. L'équipage du navire comptera 75 personnes. Le bateau sera mis en service en décembre 2017.

    Les brise-glaces de la série 22220 sont capables de briser la glace jusqu' à 3 mètres d'épaisseur et sont destinés à conduire des convois maritimes transportant essentiellement des hydrocarbures, extraits par la Russie dans la mer de Kara, vers les marchés des pays de la région Asie-Pacifique. Le navire est conçu pour être exploité tant dans les eaux arctiques qu'aux embouchures des fleuves polaires.

     

    Les chantiers navals de la Baltique envisagent de construire trois brise-glaces de la série 22220. Le brise-glace Sibir (Sibérie) sera mis en service entre 2018 et 2019, tandis que la construction du brise-glace Oural ne sera lancée que cet automne.

    Selon Valentina Matvienko, "nous (la Russie, ndlr) allons atteindre un nouveau niveau de développement de cette région riche."

    "Il est difficile de surestimer ce qui a été fait par nos chercheurs, nos  concepteurs, nos constructeurs de bateaux. On ne peut qu'être fier pour notre pays, pour les gens qui ont créé un tel navire", a-t-elle déclaré.

    Lire aussi:

    La Russie met à l'eau son premier brise-glace militaire en 40 ans
    Ces nouveaux destroyers russes qui surpasseront la Marine US
    Navires US en mer Noire: Moscou promet une réponse
    Les nouveaux destroyers britanniques inexploitables sous les tropiques?
    Tags:
    brise-glaces, mise à l'eau, projet 22220, Arktika (brise-glace du projet 22220), Chantiers navals de la Baltique, Conseil de la Fédération, Valentina Matvienko, Arctique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik