Russie
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
9255
S'abonner

En conformité avec le programme de "décommunisation" lancé en Ukraine, Google Maps a changé les noms des agglomérations de la Crimée, rattachée à la Russie en 2014.

Ce sont des bloggeurs qui ont été les premiers à observer ces modifications. Le 26 juillet, le bloggeur vredina-f a publié une capture d'écran d'une carte Google sur laquelle on voit que le nom de la ville de Krasnoperekopsk (la racine du mot, krasny, veut dire "rouge") a été remplacé par celui de Jana Kapu.

Jana Kapu
Jana Kapu

Plus tard, il s'est avéré que les noms de toutes les agglomérations liés au passé communiste ont été substitués. Ainsi, le centre régional Kirovskoïe (Kirov, révolutionnaire et homme politique soviétique, ndlr) est devenu Islyam-Terek, et celui de Sovetski (soviet, ndlr) s'appelle désormais Itchki.

Itchki
Itchki

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par la communauté internationale, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Trump se dit prêt à examiner la reconnaissance de la Crimée s'il est élu
La carte de Crimée russe publiée en Italie indigne l’ambassadeur d’Ukraine
USA Today publie une carte de l'Ukraine sans la Crimée
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
village, ville, décommunisation, communisme, Google Maps, Google, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook