Russie
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
2283
S'abonner

En conformité avec le programme de "décommunisation" lancé en Ukraine, Google Maps a changé les noms de certaines agglomérations de Crimée, péninsule rattachée à la Russie en 2014.

Google travaille sur la restitution des noms initiaux des agglomérations criméennes sur ses cartes, modifiés sur l'ordre de Kiev, a annoncé le service de presse de la compagnie, cité par les médias russes. 

Jana Kapu
Jana Kapu

Rappelons que fin juillet, les internautes ont constaté que les noms des agglomérations criméennes ayant une connotation communiste ont été substitués sur Google Maps. Ainsi, le nom de la ville de Krasnoperekopsk (la racine du mot, krasny, veut dire "rouge") a été remplacé par celui de Jana Kapu.

Sur fond de polémique, le dirigeant de la république russe de Crimée, Sergueï Aksionov a accusé la compagnie Google de soutenir la russophobie ukrainienne. 

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par la communauté internationale, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Thierry Mariani de retour en Crimée
Trump se dit prêt à examiner la reconnaissance de la Crimée s'il est élu
Le pont de la Crimée en 60 secondes
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
décommunisation, carte, Google Maps, Google, Sergueï Aksionov, Ukraine, Russie, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik