Russie
URL courte
11382
S'abonner

Le robot de combat Nerekhta, qui devrait être dévoilé en septembre prochain lors du salon militaire et technique Armée 2016, sera désormais décliné dans sa deuxième version.

Le directeur général adjoint du Fonds pour les études d'avenir Igor Denissov a confié à Sputnik que le robot Nerekhta-2 sera présenté à la fin de l'année. Il sera doté de munitions d'un type nouveau et aura une composante aérienne. 

Selon M.Denissov, la plate-forme Nerekhta convient au mieux pour apporter des modifications et tester les solutions les plus prometteuses pour les robots destinés à soutenir les militaires menant le combat, notamment urbain. 

"Je crois qu'à la fin de l'année nous démontrerons les capacités nouvelles du Nerekhta dans un polygone", a-t-il dit. 

M.Denissov a ajouté que le Fonds développait le projet Nerekhta-2 prévoyant la mise en place d'un groupe autonome de robots. 

"Le Nerekhta-2 doit opérer en régime automatique sur un terrain qui ne sera pas préparé à l'avance. Il sera doté d'une munition nouvelle prévue pour accomplir des missions dans les conditions de visibilité indirecte et détruire des cibles plus lourdes et mieux protégées. Une attention spéciale sera accordée à la commande collective", a ajouté Igor Denissov. 

Le développement des moteurs hybrides efficaces permettra aux robots de cette classe d'effectuer de longs déplacements à une grande vitesse. Des projets sont développés de concert avec plusieurs instituts de recherche en vue de créer des systèmes de mouvement autonome, de direction du tir et de reconnaissance. 

"Le système de commande, cette composante invisible du Nerekhta, est non moins important. Nous l'envisageons comme une composante de l'équipement du +soldat de l'avenir¨+. Il est irréel d'étendre infiniment les capacités humaines. Couvrir le soldat d'une cuirasse conduira à le transformer en un char sur pieds. Le soldat doit avoir un assistant, celui qui porte ses armes", a dit Igor Denissov. 

Selon lui, les militaires des forces spéciales ne doivent pas porter sur eux un moniteur de commande du robot, d'où la nécessité de le commander par la voix, par  les gestes et par les mouvements de l'arme personnelle. 

Le Fonds pour les études d'avenir a été créé en 2012 à l'instar de la DARPA américaine (Agence pour les projets de recherche avancée de défense). 

A l'heure actuelle, le Fonds travaille sur une cinquantaine de projets avec l'appui des laboratoires des meilleurs universités et centres de recherches de Russie. 


Lire aussi:

Un robot de combat russe dernier cri armé de missiles et de grenades
Le Ganker: un robot de combat personnel
Poutine s'est familiarisé avec un robot de combat
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Tags:
robot de combat, robot Nerekhta-2, Fonds d'études pour l'avenir, Igor Denissov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook