Russie
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
15520
S'abonner

Le holding spatial russe Roskosmos élaborera un nouveau lanceur "hyperlourd" en un temps record.

Le holding spatial russe Roskosmos a commencé les travaux de conception d'un nouveau lanceur lourd sur la base du programme "Energia-Buran" utilisé pour l'ingénierie du moteur RD-171, a déclaré le directeur général de l'entreprise spatiale Energuia, Vladimir Solntsev, dans une interview accordée au journal russe Izvestia.

The first launch from the Vostochny space center
© Sputnik . Михаил Климентьев

"Avec le constructeur général de Roskosmos, nous élaborons un lanceur lourd sur la base du moteur déjà adopté RD-171", a précisé Solntsev.

D'après lui, le premier et le deuxième étages du lanceur ne seront pas propulsés par hydrogène. Pour le troisième étage, les concepteurs prévoient d'utiliser celui de la fusée Angara. M.Solntsev explique que cette compilation permet d'économiser du temps et du budget, et de mettre en œuvre le lanceur en un temps record. Selon lui, on parle d'un délai de 5 ou 7 ans.

Le projet comprend également l'élaboration d'une fusée qui pourrait déployer environ 80 tonnes en orbite terrestre basse. D'après M.Solntsev, la nouvelle conception, basée sur les technologies utilisées lors de l'élaboration du moteur RD-171, permettra d'augmenter sa capacité de charge de 120 tonnes, et même de 160 tonnes grâce aux modifications à la configuration de la fusée et à l'amélioration de ses engins.

Il est prévu que le nouveau lanceur deviendra un élément clé dans la réalisation du programme spatial lunaire russe.

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Le tourisme spatial pour tous à seulement 35 M EUR!
Un propulseur nucléaire russe place Mars à portée de la main
L'ISS accueille de nouveaux astronautes
Qui a lancé le plus de fusées-porteuses en 2015?
Tags:
technologies russes, lanceur, RD-171, Holding spatial russe Roscosmos, Vladimir Solntsev, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook