Ecoutez Radio Sputnik
    Le bâtiment du gouvernement russe

    L’Etat russe renonce aux achats de nourriture étrangère

    © Flickr/ Kirill Vinokurov
    Russie
    URL courte
    10480411553

    La décision ne concerne que les besoins fédéraux et municipaux et ne vise pas les commerçants, les fournisseurs et les réseaux de supermarchés.

    Le gouvernement russe a interdit l'achat de plusieurs produits alimentaires d'origine étrangère par l'Etat. Le document, signé par le premier ministre Dmitri Medvedev, a été publié sur le site officiel du gouvernement russe.

    La liste comprend 23 produits interdits, dont le caviar, le bœuf, le veau, le porc, le lait, le riz, le sucre, le sel et le poisson conservé et transformé.

    "Les denrées alimentaires comprises dans la liste sont produits en Russie et dans les pays de l'Union économique eurasiatique (UEEA) en quantité suffisante. L'interdiction d’acheter ces produit d'origine étrangère par l'Etat favorisera le développement de la production en Russie et dans les pays de l'UEEA", lit-on dans un communiqué. 

    Il est à noter que les restrictions ne concernent que les achats fédéraux et municipaux.

    Le 1er juillet, le gouvernement russe a prorogé jusqu'au 31 décembre 2017 son embargo alimentaire qui frappe les produits alimentaires européens. Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a pris cette décision suite à la prolongation par l'UE des sanctions économiques contre la Russie jusqu'au 31 décembre 2017. Les sanctions, qui arrivaient à échéance fin juillet, touchent notamment des banques, des entreprises pétrolières et de défense russes.  

    Les Etats-Unis, l'Union européenne et plusieurs autres pays ont imposé des sanctions contre la Russie suite au début de la crise en Ukraine et à l'adhésion de la Crimée à la Russie en 2014 après un référendum. En août 2014, la Russie a adopté des contre-mesures, interdisant l'importation de certaines denrées depuis les pays ayant adopté des sanctions contre l'économie russe.

    Lire aussi:

    Ah, ces sanctions antirusses, un vrai casse-tête pour Angela Merkel!
    Les Pays-Bas évoquent la levée des sanctions antirusses
    Merkel songe élever les relations avec la Russie au niveau d'avant les sanctions
    Tags:
    frais de l'Etat, produits alimentaires, interdiction, Dmitri Medvedev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik