Russie
URL courte
3181
S'abonner

Avec son exploit sportif, ce Russe qui a survécu à quatre attaques cardiaques envoie un message important aux autres personnes aux possibilités limitées: "N'abandonnez jamais".

Le retraité et invalide de la ville russe d'Angarsk (sud de la Sibérie) Alexandre Varenkov a parcouru en courant la distance de 5.000 kilomètre qui sépare sa ville de la capitale russe, Moscou. Avec cet exploit, il voulait montrer que l'invalidité n'est pas une excuse pour tout abandonner et poser des limites à sa vie, rapportent les médias russes.

Александр Варенков
Александр Варенков

Le retraité, autrefois titulaire d'un titre "maître ès sport" de gymnastique, a couru avec un sac-à-dos pesant 12 kilos pouvant se transformer en sac de couchage. Le trajet a duré de deux mois. Chemin faisant, il a dormi dans les rues et dans les bureaux locaux du ministère russe des Situations d'urgence dans son sac de couchage qu'il considère comme un accessoire très confortable.

Il y a quelques années, Alexandre Varenkov a subi un quatrième AVC qui lui a valu d’être reconnu invalide de 1ère catégorie. Malgré cela, il entraîne toute une équipe d'handicapés dans une organisation d'Angarsk chargée d'aider les personnes aux capacités limitées. 

Moscou n'est pas le lieu de destination final du sportif. Après la capitale russe, le coureur envisage d'atteindre la Crimée (1506 km). Chaque jour, il parcourt une distance de marathon (42 kilomètres 195 mètres). Il court en utilisant la technique de la "course à intervalles" spécialement élaborée pour les  handicapés.      

A l'avenir, l'athlète envisage de battre un autre record: traverser à la nage le Baïkal, le plus grand lac du monde situé dans le sud de la Sibérie.


Lire aussi:

Ce Chinois a couru 222 km pour trouver l'amour
Des sportifs chinois hospitalisés après avoir mangé des savons cadeaux
Un Russe bat le record du tour du monde en ballon
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
invalide, coureur, marathon, Angarsk, Crimée, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook