Ecoutez Radio Sputnik
    PC portable

    La Russie présente son premier PC blindé

    © Sputnik. Alexander Kryazhev
    Russie
    URL courte
    186281575

    Une entreprise russe a élaboré un ordinateur portable "blindé" qui peut fonctionner à n'importe quelles conditions extrêmes.

    L'entreprise russe Pusk a élaboré un ordinateur portable extrapuissant conçu pour le travail en conditions extrêmes, apprend-on sur le site officiel de la compagnie.

    L'ordinateur portable, qui a reçu le nom de "dispositif polyvalent de calcul 1711", ou PMVU-1711 (en russe, ndlr), a été conçu spécialement pour les militaires et les fonctionnaires. L'appareil se distingue par son étanchéité à l'eau ainsi que par sa résistance aux chocs et aux températures élevées. Ainsi, l'ordinateur peut être utilisé à des températures variant entre —50 et +60 degrés Celsius.

    Le corpus du PMVU-1711 est fabriqué à partir d'un métal unique qui garantit une plus grande protection contre les contingences extérieures. La taille de l'écran est de 17,3 pouces (ou 44cm). Le dispositif possède un processeur Intel i7 3517UE. Sa mémoire vive est de 4 Go, et la capacité du disque dur est de 240 Go. L'ordinateur est doté d'une caméra qui permet de prendre des photos en résolution 2048 x 1536 pixels.

    Comme système d'exploitation, il peut utiliser Windows XP ou 7, MCBC et Astra Linux. L'appareil utilise également les systèmes de navigation par satellite GPS et Glonass. Cependant, en raison de son "blindage", le dispositif est un peu encombrant. Mesurant 46 x 34 x 9, il pèse quelque 10,5 kilogrammes. En revanche, il peut être utilisé sous n'importes quelles conditions difficiles sans être détruit.

    Lire aussi:

    Quand Apple refuse un job dans sa boutique… à un des créateurs du MacBook
    Il crée une prothèse en Legos pour courir avec sa fille
    Des fourmis ont survécu dans un bunker nucléaire sans eau et sans reine
    Un conducteur arrêté pour avoir remplacé son volant par un plat à four
    Tags:
    informatique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik