Russie
URL courte
13271
S'abonner

L'arrestation récente du chef du département anti-corruption du ministère russe de l'Intérieur Dmitri Zakhartchenko, soupçonné d'avoir accepté des pots-de-vin, a été à l'origine d'une inspection interne dans ce département.

Le ministre russe de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev a lancé une inspection interne de l'administration du département de la sécurité économique et de la lutte contre la corruption, lit-on dans un communiqué publié sur le site officiel du ministère.

"Le service de sécurité interne du ministère de l'Intérieur déterminera les causes et les conditions qui ont entraîné l'arrestation de Dmitri Zakhartchenko", a déclaré la porte-parole du ministère Irina Volk.

Le colonel Dmitri Zakhartchenko, chef par intérim du département anti-corruption du ministère de l'Intérieur, en charge du contrôle du secteur énergétique, a été arrêté le 10 septembre dernier. Environ 123 millions d'euros lui ont été confisqués après des fouilles dans son lieu de résidence permanent. 

Lire aussi:

La Grande-Bretagne ouvre une enquête contre Airbus pour corruption
Le gouverneur de Tokyo éclaboussé par un scandale de corruption
Dix pays, dont la France, vont s'unir pour lutter contre la corruption
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
Tags:
pot de vin, inspections, police, ministère russe de l'Intérieur, Vladimir Kolokoltsev, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook