Russie
URL courte
11722
S'abonner

Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a ratifié mercredi un accord sur le déploiement permanent des forces aériennes russes sur le territoire syrien.

Ce mercredi 12 octobre, le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) a ratifié un accord sur le déploiement permanent des forces aériennes russes en Syrie.

L’aviation russe est déployée à Hmeimim, en Syrie, à la demande de la partie syrienne.

Le 29 juillet dernier, le gouvernement russe a approuvé l'accord sur le déploiement du groupe aérien russe en Syrie. L'accord a été signé à Damas le 26 août 2015.

Le 9 août 2016, le président russe Vladimir Poutine l'a soumis pour ratification à la Douma d'État.

Rappelons que la Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Le 14 mars 2016, Vladimir Poutine a ordonné le retrait des forces aériennes russes de Syrie. Selon lui, les militaires russes ont accompli leur mission et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme.

Certains avions et hélicoptères russes sont toutefois restés en Syrie dans le cadre de l'opération antiterroriste.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La base russe à Hmeimim profitera aux forces qui luttent vraiment contre le terrorisme
Syrie: Hmeimim sera une base militaire russe à part entière
Syrie: le ministre russe de la Défense en inspection à Hmeimim
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Russie, Syrie, Damas, Vladimir Poutine, Bachar el-Assad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook