Ecoutez Radio Sputnik
    Tout ce que vous vouliez savoir sur le renseignement russe sans jamais le demander

    Tout ce que vous vouliez savoir sur le renseignement russe sans jamais le demander

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    Russie
    URL courte
    29691
    S'abonner

    Le 5 novembre, la Russie fête la Journée du renseignement militaire. Revenons un peu en arrière, à l'époque où les services secrets russes ont été mis en place et regardons les progrès faits.

    Le 5 novembre, il y a 98 ans, a vu naître le Bureau d'enregistrement pour la coordination des efforts de toutes les unités de renseignement de l'armée, mais l'histoire du renseignement russe a démarré beaucoup plus tôt. Découvrez les origines et l'état actuel de ce domaine top secret en Russie ci-dessous.

    Le renseignement russe au point de départ

    Les débuts des services secrets russes datent d'il y a environ 500 ans où le vaste territoire russe s'est vu réuni dans un même État uni, ce qui a donné lieu à l'armée régulière dans sa version initiale. Le renseignement, en tant qu'organisme distinct, est né en 1654 quand le Bureau d'affaires secrètes a été instauré, alors qu'en 1716 l'activité des services secrets a été inscrite dans la Charte militaire et a ainsi obtenu une base légale.

    éclaireurs militaires russes
    © Sputnik . Sergey Pyatakov

    Qu'est-ce qui a donné un coup de fouet au renseignement russe par la suite? Des intrigues des monarchies européennes, des guerres qui s'ensuivaient sur le continent. Mais l'importance du renseignement s'est fait sentir à l'époque de la guerre patriotique en 1812 qui a vu être ouvert le Bureau spécial.

    Tandis que, jusqu'au XXe siècle, l'ennemi stratégique de l'Empire russe était la Grande-Bretagne dont le renseignement était très efficace. Dans les années 1920, la Russie a fait tout son possible afin d'implanter un grand réseau d'agents secrets à l'étranger. Vers les années 1930, l'Union soviétique a même commencé à devancer ses concurrents britanniques en la matière.

    Les éclaireurs militaires russes ont favorisé l'effondrement du nazisme et la dissuasion des États-Unis lors de la guerre froide. 692 d'entre eux ont été faits Héros de l'Union soviétique et Héros de la Fédération de Russie.

    Le GRU mystérieux

    Avant la Seconde Guerre mondiale, l'organe chargé du renseignement a changé maintes fois de nom puis, le 6 février 1942, Joseph Staline a ordonné de le nommer « La direction générale des renseignements », soit GRU.

    Qui sont les meilleurs agents secrets russes?
    © Sputnik . Sergey VieniaVski

    Parmi les tâches qui incombent au GRU, il y a la collecte et le traitement de données sur les forces armées des États étrangers, ainsi que la mission d'en informer les hauts responsables. Les éclaireurs russes se servent d'un grand arsenal de moyens dont des outils d'écoute, des appareils photos, des radars et des appareils hydroacoustiques, des satellites ainsi que des technologies informatiques. De même, le recrutement et la coopération avec ses agents est un autre moyen de se procurer les données nécessaires.

    Du point de vue des tâches, le renseignement militaire russe se subdivise en types stratégique, tactique et opérationnel. Le renseignement stratégique s'occupe de la récolte des informations à des centaines voire des milliers de kilomètres des frontières étatiques, alors que celui tactique est chargé de la surveillance et des écoutes. Les interrogatoires font aussi partie de ses fonctions. Quant au renseignement opérationnel, il se focalise sur l'examen des zones d'éventuels combats et s'emploie à évaluer la puissance militaire de l'ennemi.

    L'activité du GRU se déroule en cachette, le public ne sait rien des effectifs des services secrets, ni de la quantité d'opérations effectuées, ni de ses dépenses.

    Le potentiel et les progrès

    Finalement, les éclaireurs russes ont reçu la plus haute estime de la part de leurs collègues occidentaux, comme le fait remarquer l'historien russe spécialisé dans le renseignement et écrivain Guennadi Sokolov dans un entretien à la chaîne RT.

    « Les officiers proches du renseignement militaire sont des professionnels de haut rang qui font tout ce qu'ils peuvent indépendamment des perturbations politiques. Les services secrets militaires opèrent dans les régiments de tous bords et sont contrôlés par Moscou (voire par le GRU, ndlr) », a signalé l'expert.

    Bien que dans les années 1990 le potentiel du renseignement militaire en Russie ait considérablement chuté, sa régénération ne s'est pas fait attendre.

    « Je crois qu'à ce jour notre pays a récupéré ses positions perdues », estime l'historien. « Si l'on parcourt les analyses, l'Occident a aussi beaucoup perdu et se rattrape hâtivement à l'heure actuelle. »

    Entre-temps, le renseignement militaire a un coût pour l'économie. Dans les années 1930, par exemple, quand l'histoire russe a été jalonnée par des succès en l'espèce, l'économie a failli tomber dans les abîmes.

    « Un choix difficile s'annonce toujours devant nous et nous choisissons la défense. Nous, Russes, nous pouvons nous priver de tout et ne manger que du pain et de l'eau afin que notre armée soit la plus puissante dans le monde. La Russie se trouve dans une position hautement vulnérable, géopolitiquement parlant. Du point de vue des ressources, nous sommes un délicieux morceau et on tentera toujours de nous affaiblir », résume M. Sokolov.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les secrets sur des mercenaires russes en Syrie dévoilés à Sky News par... un acteur
    Qu'y-a-t-il derrière l'appel US à tuer discrètement des Russes en Syrie?
    "Tuer discrètement des Russes": la diplomatie US s’abstient de démentir
    Le centre culturel russe de Paris, nid d’espions !
    Jeux d’espions: Quels services de renseignement domineront les enjeux de l’avenir?
    Tags:
    surveillance, services secrets, renseignement, Service de renseignement militaire de Russie (GRU), Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik